Trottinettes électriques sur les quais de Rhône

Lyon : “briseuses de grève”, 1500 trottinettes électriques dégradées

À Lyon, comme dans plusieurs grandes villes en France, des trottinettes électriques en libre service ont été dégradées en marge de la manifestation contre la réforme des retraites.

Ce matin, les activistes d'Extinction Rebellion ont déclaré avoir dégradé 1 500 trottinettes électriques en libre service à Lyon, en recouvrant les QR codes permettant de louer les deux-roues. Des opérations similaires ont été menées à Paris et Bordeaux. “Contrairement à leur image de mode de déplacement “doux” et “vert”, les trottinettes électriques sont une catastrophe écologique. En raison de leur production très énergivore, de leur faible durée de vie, et de la nécessité de les transporter tous les soirs pour les recharger, elles émettent en moyenne 202 grammes de CO2 [1] par passager et par kilomètre parcouru”, a déclaré Extinction Rebellion. Ces derniers accusent aussi les deux-roues d'être des briseurs de grève”. “La RATP a engagé un partenariat avec des opérateurs de trottinettes en free floating pour proposer “d'autres modes de déplacement””, ont-ils précisé.

1 commentaire
  1. paul-chabert-dhieres - jeu 5 Déc 19 à 22 h 43

    la faible durée de vie des trottinettes est surtout due au vandalisme...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut