vélos

Lyon : Blache évoque l’arrivée d'un permis à points pour vélos

Alors que Pascal Blache a évoqué l'idée d'un permis à points pour les vélos lors du dernier conseil de la métropole, l'association La Ville à Vélo dit ne pas comprendre cette proposition évoquée par le maire du 6e arrondissement “qui n'a aucune réalité nationale”.

Lors du dernier conseil de la métropole, Pascal Blache, visiblement encore irrité par l'arrivée d'une piste cyclable sur le cours Vitton, a évoqué l'idée de la création d’un permis à points pour les vélos. “Aujourd’hui, une minorité (de cyclistes, NdlR) nuit au quotidien de la majorité. À ce rythme-là, les cyclistes risquent de voir la réglementation les concernant se durcir et devenir très vite beaucoup plus contraignantes ! J’entends déjà dans certaines collectivités parler de la création d’un permis à points. Est-ce ce que vous souhaitez ?”, a déclaré le maire du 6e arrondissement.

Pas de réalité nationale

Pour Fabien Bagnon, co-président de l'association La Ville à Vélo, cette proposition n'a “aucune réalité nationale contrairement au débat sur le port du casque obligatoire”. “Pour dire vrai, on a du mal à comprendre cette sortie parce que Pascal Blache mène une politique cyclable vraiment très honnête et volontariste dans le 6e arrondissement. Là il semble être sur une position politique qui nous dépasse. Ça ressemble à une menace, mais elle est déplacée dans le cadre du Grand Lyon. L'Assemblée nationale serait un meilleur endroit pour parler de sujet qui n'est pas une solution pour nous”, ajoute le militant associatif. Du côté de la métropole, David Kimelfeld a lui aussi balayé l'idée du permis, estimant être “bien loin de tout ça”. Le Grand Lyon réfléchirait plutôt à un guide de bonne pratique qui devrait être présenté en octobre prochain. Il abordera le sujet du partage de la voirie. “Cette campagne sera intelligente. On y sera associé pour dire que les cyclistes doivent aussi être respectueux des autres usages”, confie Fabien Bagnon.

“Moi, je me définis de moins en moins comme cycliste”

C’est d’ailleurs sur ce sujet du partage de l’espace public que Pascal Blache a évoqué l’idée de ce permis à points. “Cette nouvelle cohabitation nécessite d’aménager l’espace public, mais surtout d’assurer la protection des plus vulnérables : les piétons. Ceux-ci sont impliqués dans 25 % des accidents ! Alors j’invite les associations, plutôt que de multiplier les recours dogmatiques, à faire la promotion des bonnes pratiques, que certains cyclistes ne respectent pas”, avait déclaré le maire du 6e arrondissement. Du côté de La Ville à Vélo, on regrette que l’élu métropolitain “définisse les gens selon leur mode de mobilité”. “Pascal Blache dit que 35 % des Lyonnais sont piétons. Mais il ne réalise pas ce qu'il dit. 100 % sont piétons. “Moi même je suis majoritairement piéton”, explique Fabien Bagnon. Une pluralité des usages qui a poussé son association à changer un peu sa vision de la mobilité. “Moi, je me définis de moins en moins comme cycliste. D'ailleurs, La Ville à Vélo va prendre des mesures dans ce sens-là parce qu’on est tous tour à tour cyclistes, piétons, et automobilistes”, précise-t-il. Une réunion devrait avoir lieu dans les prochains jours entre l’association et le maire du 6e arrondissement.

à lire également
L'architecte belge de 43 ans, Raf Van Hulle, vient de remporter la course Sun Trip en étant le premier à être arrivé à Canton, en Chine,  après avoir parcouru 12 000 kilomètres depuis Lyon sur son vélo solaire. 
1 commentaire
  1. Galapiat - 20 juillet 2018

    excellente initiative, il restera dans le cadre des idées imbéciles la création d'un permis piétons options ville, campagne, ou comment faire parler de sa personne.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut