Ecole Victor Hugo
©A Patalacci

Lyon 1er : l'occupation de l'école Victor-Hugo continue

Les parents de l'école Victor-Hugo continueront à occuper le gymnase de l'établissement “jusqu'à nouvel ordre” pour permettre à des familles en situation de détresse de dormir au chaud.

Les parents d'élèves et riverains de l'école Victor-Hugo (Lyon 1er) continuent la mobilisation. Depuis jeudi 20 novembre, ils occupent le gymnase de l'école pour protester et permettre à 5 familles sans aucun logement de passer la nuit au chaud. “Cette occupation est reconduite jusqu'à nouvel ordre, les les familles ne pouvant être laissées à la rue”, explique le communiqué. D'autres écoles continuent également le même mouvement, notamment dans le 8e et le 3e arrondissement de Lyon.

Dans un courrier envoyé aux associations et représentants des parents d'élèves la semaine dernière, le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, affirmait qu'il n'enverrait pas la force publique dans les écoles.

Pas de la compétence de la ville”

Interpellée par la maire du 1er arrondissement, Nathalie Perrin-Gilbert, l'adjointe à l'Education, Anne Brugnera a réagi lors du conseil municipal de ce lundi. “C'est tout à l'honneur des parents et familles de soutenir ces personnes qui sont dans ces situations de détresse. Mais si l'enseignement est de la compétence de la ville, le logement n'est pas dans ses prérogatives”, a-t-elle expliqué. Il y a quelques jours, l'élue avait déjà dit “comprendre l'occupation symbolique d'une école, pour une nuit”. Elle s'était en revanche montrée plus réticente à voir l'action se prolonger. "L'école doit rester un lieu d'apprentissage pour les élèves et ne peut pas être lieu où loger des enfants", avait-elle alors estimé au début du mouvement.

1 commentaire
  1. Kasneh - mer 26 Nov 14 à 23 h 17

    Nathalie Perrin-Gilbert débordée sur sa gauche comme le gouvernement.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut