François di Pasquali. Europol.

Loire : un criminel sexuel stéphanois en fuite arrêté en Espagne

François di Pasquali, originaire de Saint-Étienne, avait été condamné par contumace à 10 ans de prison en 2016 pour le viol d’une octogénaire. Il a été arrêté le 20 janvier vers Barcelone.

François di Pasquali, listé par Europol comme l’un des 19 fugitifs les plus recherchés d’Europe en octobre 2020, a été arrêté dans la soirée de ce mercredi dans la banlieue de Barcelone par la police espagnole guidée par la Brigade nationale de recherche des fugitifs (BNRF).

L’homme était en fuite depuis 2016. En 2012 cet ancien pizzaïolo de Saint-Étienne avait tenté d’écraser sa femme avec sa voiture. Condamné à 18 mois de prison avec sursis, le prélèvement d’ADN réalisé à cette occasion a matché avec l’ADN recueilli lors d’une autre affaire, le viol d’une femme de 84 ans, raconte Le Progrès. L’homme de 48 ans, qui a toujours nié les faits, s’était enfui la veille de son procès d’Assise et est resté introuvable jusqu’à présent.

Selon la BNRF, la diffusion du portrait de François di Pasquali par Europol a aidé les enquêteurs à récolter des indices. Suffisamment, pour mener des perquisitions chez des proches de l’ancien pizzaïolo, le 20 janvier au matin, en banlieue de Saint-Étienne. Ce sont ces perquisitions qui ont permis de débusquer le criminel le soir même.

L’Espagne doit le remettre à la France sous 40 jours, en exécution d’un mandat d’arrêt européen.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut