Deux boites de Levothyrox
© AFP

Levothyrox : les locaux de Merck perquisitionnés à Lyon

Une perquisition est en cours ce mardi dans les locaux du laboratoire allemand Merck à Lyon dans le cadre d'une enquête sur le médicament Levothyrox.

Une perquisition est en cours ce mardi à Lyon sans le siège du laboratoire allemand Merck rapport l'AFP. Le laboratoire qui fabrique le médicament Levothyrox, dont la nouvelle formule a suscité un grand nombre de plaintes à cause de ses effets secondaires, est perquisitionné par l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique dans une enquête ouverte pour "tromperie aggravée, atteintes involontaires à l'intégrité physique et mise en danger de la vie d’autrui". Des investigations réalisées "sous la tutelle de deux magistrats de Marseille, dans les trois établissements du siège de Merck situés à Lyon et dans sa banlieue", a indiqué au Progrès le procureur de Marseille Xavier Tarabeux.

En tout 62 plaintes ont été déposées contre le laboratoire. Trois millions de personnes se font prescrire du Levothyrox en France. Ce médicament est prescrit pour le soin de l'hypothyroïdie ou après les opérations de cancer de la thyroïde. L'ancienne formule du médicament a été remise en vente ce lundi et disponible sur présentation d'une ordonnance postérieure au 14 septembre. La distribution de l'ancienne formule aura lieu jusqu'à l'arrivée mi-octobre d'un autre médicament pour la thyroïde, le L-Thyroxin Henning, produit par Sanofi.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut