Une classe de CM1
Illustration d’une classe ©Tim Douet

Les professeurs "stylos rouges" débarquent à Lyon

Après les gilets jaunes, des professeurs se rassemblent sous la bannière des "stylos rouges" pour faire entendre leurs revendications. Un premier rassemblement est prévu à Lyon à 15 heures sur la place de la République.

Comme les gilets jaunes, ils s'organisent sur les réseaux sociaux. En quelques semaines, plus de 60 000 internautes se rejoignent sur Facebook au sein du mouvement des "stylos rouges". Créé le 29 décembre, le groupe "succursale de l’académie lyonnaise"  se compose de 973 membres. Toujours sur internet, les professeurs "stylos rouges" ont publié un manifeste pour lister leurs revendications.  Mais ce dimanche, le mouvement lyonnais s'extirpe des réseaux sociaux, avec un tout premier rassemblement à 15 heures sur la place de la République. Avec des actions "stylos rouges", les professeurs entendent se "rendre visible" dans l'optique de revaloriser les métiers de l'éducation nationale, limiter le nombre d'élèves par classe ou mettre fin à leur devoir de réserve. Dans un communiqué, le mouvement a souhaité se distinguer à la fois des syndicats traditionnels et du mouvement des Gilets Jaunes. Les "stylos rouges" n'auraient ainsi ni "vocation à se substituer aux syndicats", ni l'intention de répondre "à l'appel de grossir les rangs de gilets jaunes". 

à lire également
Depuis un an, c'est le paradoxe le plus total entre Lyon et Caluire. La passerelle de la Paix est interdite aux cyclistes, mais aussi aux piétons lorsqu'il pleut alors qu'elle a été conçue pour eux. Ce pont modes doux qui a coûté 15 millions d'euros est devenu le symbole d'une rupture de mobilité.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut