Le Progrès devrait paraître samedi

La grève des rotativistes de Chassieu a débuté mercredi soir, alors qu'ils devaient pour la première fois imprimer La Tribune - Le Progrès, après la fermeture de l'imprimerie stéphanoise. Un plan de modernisation sociale (PMS) est en négociation, prévoyant 200 départs sur le millier de salariés du groupe. Le conflit récurrent s'est durcit cette semaine. La direction a annoncé que si les syndicats refusaient de signer le PMS, elle procèderait à des " licenciements secs ". Hier, la direction aurait même posé la menace du dépôt de bilan sur la table des négociations. L'intersyndicale a décidé cet après-midi de reprendre la parution. Le Progrès devrait donc se trouver en kiosques samedi.

Lucie Pehlivanian

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut