Université Lumière Lyon 2, quai Claude-Bernard © Google Street View
Université Lumière Lyon 2, quai Claude-Bernard © Google Street View

Le professeur décapité était un ancien étudiant de l'Université Lumière Lyon 2

Le professeur d'histoire-géographie décapité dans les Yvelines ce vendredi 16 octobre avait fait ses études à l'Université Lumière Lyon 2.

Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie dans les Yvelines, a été décapité ce vendredi 16 octobre à proximité du collège où il enseignait. Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes rendent hommage au professeur. Avant de partir en région parisienne, la victime avait fait toutes ses études à Lyon.

Un ancien étudiant lyonnais

Le recteur de l'académie de Lyon, Olivier Dugrip, explique que Samuel Paty a fait une classe préparatoire aux grandes écoles dans un lycée lyonnais avant de poursuivre ses études à l'Université Lumière Lyon 2 puis à l'IUFM de Lyon. En 1997, il obtient le CAPES et part enseigner en région parisienne. A Lyon, l'émotion est grande auprès de ses anciens camarades de fac.

Le recteur dépeint lui aussi "un étudiant brillant, un professeur d'histoire-géographie de grande qualité, très investi auprès de ses élèves". Samuel Paty laissera "le souvenir d'un homme de dialogue, empreint d'humanisme, profondément engagé dans la promotion des valeurs de la République".

Décapité ce vendredi non loin de son collège

C'est en fin d'après-midi que s'est déroulé le drame. Vers 17h,  des policiers ont été appelés pour un homme qui rôdait aux alentours du collègue du Bois d'Aulne, où enseignait le professeur. Ils ont alors découvert le corps de Samuel Paty, décapité. Quelques centaines de mètres plus loin, les policiers ont abattu un suspect armé d'un pistolet à bille. Il s'agit d'un jeune Russe de 18 ans.

La parquet national anti-terroriste a ouvert une enquête pour "assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle". D'après France Info, neuf personnes dont un mineur ont été placées en garde-à-vue ce samedi. Il s'agit de membres de la famille du meurtrier présumé ainsi que d'un parent d'élève. Les enquêteurs travaillent notamment sur une polémique qu'il y avait eu au sein du collège de la victime, à propos de caricatures de Mahomet que l'enseignant aurait montrées en cours après avoir invité les élèves musulmans à sortir de la classe. Un parent d'élève avait notamment porté plainte contre le professeur. Ce dernier avait à son tour porté plainte, pour diffamation.

 

18 commentaires
  1. Meritocratierepublicaine - sam 17 Oct 20 à 13 h 48

    La république est touchée au cœur, espérons un réveil devant l'obscurantisme qui commence par interdire le voile...de l'obscurantisme dans toute les lieux publics et une interdiction ferme de tout ce qui exprime un communautarisme visible.

    1. Abolition_de_la_monnaie - sam 17 Oct 20 à 14 h 18

      L'intelligence ne passe pas par "planquer les problèmes sous le tapis" mais par au contraire une mise au jour de toutes les religions, philosophies etc, pour empêcher le repli que vous dénoncer. Ce qui mène à ces comportements extrémistes est l'enfermement, pas l'ouverture. Il faut donc une réelle ouverte sans hypocrisie ni tabou.

      1. Jol - dim 18 Oct 20 à 10 h 01

        je ne crois pas qu'il propose de planquer les problemes sous le tapis mais au contraire de leregarder
        pour moi les extremistes et integristes ont peur de l'education qui permet d'apprendre a reflechir par soi même et à diversifier son information
        car ca leur fait perdre des troupes

        1. Abolition_de_la_monnaie - dim 18 Oct 20 à 13 h 38

          l'obscurantisme, c'est "taire", c'est "on n'aborde pas tous les sujets librement".

          Oui, les extrémistes et intégristes ont peur de l'éducation car ça apprend à raisonner par soi-même et à développer un esprit critique.

          Tout simplement parce que l'esprit critique, c'est "douter". Or l'extrémisme a horreur du doute. L'extrémisme a besoin de moutons qui suivent.
          C'est comme pour les soldats dans une armée : le soldat doit fermer sa gueule et obéir. S'il commence à douter, alors il va hésiter à tuer son presque semblable en face, et ça... pas bon de respecter la vie de chacun dans un combat ! 😀

          Reste qu'apprendre ce qu'est "la survie", comment elle s'articule, quelles sont les valeurs dominantes respectives, pourquoi, comment, et bien tout ça c'est de la vraie psycho. La clé est dans notre tête et la compréhension de ces mécaniques.
          Tout est déjà à dispo gratuitement, mais comme là aussi ça remet en cause ce qu'on peut penser... Et bien notre cerveau censure. Nous sommes nos propres dictateurs en refusant de douter ce nos certitudes. Mais ça aussi, normalement, ça devrait s'apprendre à l'école. Or ce n'est pas le cas.

          A nous de construire l'école aujourd'hui pour construire un demain moins idiot.

  2. califebm - sam 17 Oct 20 à 14 h 09

    Il avait invité les élèves musulmans à sortir de la classe ? Actant ainsi leur incompatibilité avec la République laïque .
    Voilà pourquoi nous allons droit dans le mur .

    1. Pierre - sam 17 Oct 20 à 21 h 46

      Il aurait

  3. JANUS - sam 17 Oct 20 à 14 h 14

    "Comme un vol de colombes, vous vous associez à des peuples qui vous haïssent"

  4. Meritocratierepublicaine - dim 18 Oct 20 à 12 h 41

    La situation d'aujourd'hui est le résultat de la lâcheté/incompétence de nos politiques et de nos médias à dénoncer le danger islamique en France. Rappelons nous ( c'est pas vieux) que N. belloubet, Garde des sceaux avait dit concernant l'affaire MILA: "l'insulte à la religion, c'est évidemment une attaque à la liberté de conscience". Resultat, 9 mois plus tard MILA est toujours menacée de mort et doit vivre en clandestinité.

    Le drame de Samuel Paty n'est qu'un nième coup de couteau à notre société française basée sur une éducation scientifique, qui recherche la vérité avant de croire à n'importe quoi.
    De toute évidence, il y a une population, plutôt jeune, qui ne possède plus cette intelligence élémentaire et n'est plus de fait, dans la république, et pour certains, qui deviennent des ennemis de la république.
    A nous de les combattre sans compromission! C'est juste l'inverse de mettre le problème sous le tapis😉

    1. Abolition_de_la_monnaie - dim 18 Oct 20 à 13 h 31

      Mais on ne combat pas les idées en disant "enlève ton voile" ou "on ne parle pas de religion à l'école" !

      De tous temps, les idées continuent à se diffuser même avec une dictature au pouvoir. Par exemple les soviétiques ont écrasé l'église orthodoxe parce qu'elle était un contre pouvoir insupportable à leur yeux, et quel a été le résultat ? Ces idées ont perduré et au moindre "relachement", réapparaissent.

      Alors est-ce que la solution pour lutter contre les dictatures, c'est d'autres dictatures ?

      Non. La solution est dans la connaissance. Dans la multiplicité des points de vue exprimés ! Il est donc primordial d'apprendre les faits religieux, l'athéisme, à l'école.
      Trop d'idiots confondent "laïcité" et "on ne parle pas de religion, de dieu ou etc" à l'école !
      Or "laïcité" ne veut pas dire ça. Laïcité veut dire "on ne met pas en avant telle ou telle religion".

      Si on laisse les religions parler seules de leur religion, c'est là que commence l'état d'esprit sectaire, séparatiste, etc.
      Seulement voilà, la lâcheté est "humaine", par delà les institutions etc. Car les "parents" pensent leur enfants comme "leur progéniture", c'est à dire leur propriété. Et ils pensent que leurs enfants doivent être leur "copie" temporelle. Et donc, refusent qu'on apprenne à leurs enfants autre chose que leur propre point de vue ! car ça menace leur survie. (étudiez le survisme).
      Psychologie, encore et toujours. Là aussi, domaine non étudié dans toutes les écoles car il faut fabriquer des consommateurs frustrés pour déclencher l'achat.

      L'enseignement libre des peurs, c'est ça la clé ! Accepter et surtout comprendre, que c'est l'ensemble des connaissances dans plein de domaines, qui fait la force mentale. C'est savoir répondre calmement sans l'infériorité du refuge dans la violence, qui fait la réelle force.

      La race humaine doit s'affronter elle-même. S'assumer.
      Et ça...

  5. Meritocratierepublicaine - dim 18 Oct 20 à 13 h 48

    Je n'ai jamais dit qu'il ne fallait par parler de religion à l'école, mais cela semble compliqué dans certaines écoles de la République!
    Mais le voile est un signe politique, visible, qui peut, s'il est majoritaire, être imposé à une minorité,
    C'est l'histoire de l'Iran et dans une moindre mesure dans d'autres pays musulmans où le port du voile était minoritaire dans le passé.

    1. Abolition_de_la_monnaie - dim 18 Oct 20 à 14 h 12

      C'est compliqué de parler religions et athéisme dans les écoles, mais c'est impératif.
      En pour "désamorcer" le "compliqué", il suffit de plonger dans les causes et les effets : pourquoi est-ce compliqué ? De quoi a peur qui ? Etc (comme décrit plus haut).

      Le voile est "politique" ?
      Tout vêtement est politique si vous allez par là. "politique" veut dire "qui concerne la vie de la cité" comme vous le savez.
      Alors est-ce que la vie de la cité est limitée aux apparences ?
      Si en Iran et dans d'autres pays musulmans le port du voile devient obligatoire, est-ce à cause de ce morceau de tissu que portaient également les mamies en France il n'y a pas si longtemps ?

      Non. C'est devenu une dictature parce qu'il n'y a PAS de démocratie.
      Et il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier, c'est aussi ça la démocratie.
      Il n'y a pas qu'un seul islam, sauf pour les extrémistes qui ont besoin d'opposer les êtres les uns contre les autres pour exister et prendre le pouvoir.
      Le "POUVOIR" est ce qui est derrière tout ça.
      Avec une démocratie réelle directe, tout ce merdier tombe. Et celui qui veut "prendre le pouvoir" a enfin l'étiquette réelle : une personne ayant de gros souci avec le lâché prise et qui veut "maîtriser les autres" parce qu'il a peur des autres.

      Vous connaissez surement les bouquins dernièrement qui expliquent que "ceux qui arrivent au pouvoir sont les pires parce qu'ils écrasent les autres et ont de gros problèmes "mentaux" existentiels ?"

  6. Daniel MARTIN - dim 18 Oct 20 à 14 h 20

    Tant que les musulmans n'auront pas fait le nettoyage dans cette religion, c'est à dire dénoncé, condamné massivement cet attentat et fait supprimer la partie politique et violente du coran rédigé pendant la période " Médinoise", où à Médine, leur prophète, schizophrène, violent et criminel s'était réfugié et c'est là que fut introduit au coran la partie politique et violente, ils seront comptable des crimes islamistes et chacun d’entre eux peut franchir le pas pour devenir un égorgeur au nom d'Allah.…

    La République qui  garantit la totale liberté d'expression et le droit au Blasphème pour les religions  ne peut plus se contenter de manifestations impuissantes d’indignation face aux crimes islamistes à répétition. Il est par ailleurs, inadmissible que dans des établissements scolaires, des professeurs d'histoire fassent l'objet de réactions menaçantes de la part des élèves lorsqu'ils évoquent la période de la Shoah ou les droits républicains en exposant des dessins ou photos de démonstration. Cela doit cesser une bonne foi pour toute! Nous avons trop tardé. Nous attendons des actes de la part du Gouvernent, forts et immédiats, non homéopathiques. Et que l’on cesse enfin de regarder ailleurs !"

    Attention! ne pas prendre conscience de la façon dont les fascistes islamo-rouges-vert (couleur de l'islam)-bruns des Frères musulmans, telle une pieuvre sont entrain d'enserrer la société Occidentale Judèo -Chrétienne dans ses tentacules pour imposer leurs lois islamistes ( charia) parmi les pires, est suicidaire. Pour schématiser, le monde musulman aujourd'hui essentiellement sunnite se scinde en deux: il a ceux, bien que croyants qui pratiquent leur religion sans politique en respectant la croyance des autres, et ceux, les Frères musulmans (les pires des anti juifs), dont les jeunes sont drivés par Tarik Ramadan qui avancent masqués, souvent avec la gauche et les Verts sous couvert de victimisation, mais n'ont qu'un objectif prendre le pouvoir pour instaurer une dictature fasciste-islamiste... Un péril aujourd'hui à l'image que ce que fut le nazisme, avec lequel leurs grands parents collaborèrent.

    1. Abolition_de_la_monnaie - dim 18 Oct 20 à 14 h 31

      Qu'est-ce que vient encore faire votre "gauche verts" dans l'équation ?

      Vous parlez "nazisme" et parents collabos, mais vous oubliez que les nazis avaient la sémantique suivante :

      Le péril : Judéo-Bochévique (autrement dit : "juif / rouges)

      et votre discours :

      Le péril : Islamo/pastèque (autrement dit : "islam / rouges-verts)

      Alors qui collabore avec qui ? Surtout quand on voit qui a fourni des armes à certains...

  7. Meritocratierepublicaine - dim 18 Oct 20 à 17 h 45

    Tout à fait d'accord avec Martin
    Il y a 2 grandes familles et une multitude de sous familles musulmanes, l'une éclairée et non voilée,l'autre antirépublicaine qui avance voilée.
    Il y a deux camps politiques français sur ce sujet, les "oui mais tu comprends" de LFI PS EELV et certains LREM et les autres intransigeants avec les valeurs républicaines

    1. Abolition_de_la_monnaie - dim 18 Oct 20 à 17 h 48

      Et dans ces "intransigeants" vous placer tous les gens de droite qui ont dans le passé déraciné des populations étrangères pour venir bosser en France, sous payées et sans leur donner l'accès aux savoirs ? 🙂

      1. Galapiat - dim 18 Oct 20 à 18 h 41

        Accès au savoir ?!? Faut il encore avoir les bases, ils étaient si maltraités qu'ils ont fait venir la famille , qu'après 60ans d'indépendance il y ait tant de candidats pour venir se faire exploiter par ces méchants exploiteurs, ou plus simplement bénéficier des avantages pour lesquels ils n'ont jamais cotisés. (800€) pour un retraité.(1200 pour un couple) mieux que nos paysans. Il aura fallu la mort atroce d'un enseignant courageux pour que les langues se délient.

  8. Meritocratierepublicaine - dim 18 Oct 20 à 18 h 56

    Les seules personnes déracinées par un gouvernement français lors du siècle dernier sont les pieds noirs, qui on refait malgré tout leur vie sans être particulièrement sous payés ni non éduqués.
    En revanche la CGT à effectivement longtemps prospérée grâce à la population étrangère venue travailler en France après guerre et le Parti communiste a effectivement déraciné/exproprié les derniers agriculteurs de Seine Saint Denis et du Val de Marne pour construire des HLM dans les communes bien nommées "banlieue rouge" ( je connais moins le passé de Lyon mais l'histoire de Venissieux ou Vaux en vélin doit ressembler)
    Pour recentrer sur le sujet, les musulmans de France ont le même accès à l'éducation que les non musulmans, le manque d'éducation de certains est donc à rechercher ailleurs...

    1. Abolition_de_la_monnaie - dim 18 Oct 20 à 19 h 19

      Voilà, on va finir par aborder ce que vous ne voulez pas voir : le colonialisme et le postcolonialisme 🙂

      Les pieds noirs ont effectivement été déracinés de manière politique. Et depuis un bon nombre (pas tous) à importer en France la haine des nord-africains.
      Mais les immigrés économiques que les patrons de droite ont fait venir en France, c'était avant l'indépendance ! Et ça a continué ensuite parce que le "sale boulot" ne trouve pas preneur avec d'autres faute de salaires dignes ! Car la marge, ce sont ceux d'en haut qui la gardent pour eux !

      Quant à votre analyse des "banlieues rouges", j'ai un doute : les maires étaient déjà communistes avant même qu'il y ait des habitants et des HLM ??? Vous voulez dire que les paysans du coin ont voté communiste ? 😀
      Non, ces banlieues ont été créées par ceux qui avaient les moyens politiques de virer des terres et de construire des banlieues. Et ça, c'est une technique de "gros promoteurs" alliés à l'Etat.

      Et enfin, pour votre :
      "...................Pour recentrer sur le sujet, les musulmans de France ont le même accès à l'éducation que les non musulmans, le manque d'éducation de certains est donc à rechercher ailleurs................"

      les parents et grands parents qui ont été "importés" économiquement, ne sont généralement pas passé par l'école de la république, tout simplement parce qu'on leur demandait de travailler dans les usines pour pas cher, et rien d'autre. Les politiciens des 30 glorieuses n'ont eu absolument rien à faire de ce problème, et maintenant, on le paye !

      Quant aux générations nées en France, une fois de plus il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier (ce panier si pratique pour les extrémistes politiques).
      Quand on s'accroche, quand on a des parents qui n'ont pas reçu un super niveau d'études mais qui voulait s'intégrer, qui avaient un état d'esprit constructif, et surtout qui avait le temps de s'occuper de leurs gamins parce que "pas exténué par leur travail et des temps de transports énormes parce que vivant dans des banlieues loin de leur travail" (et cela ne dépend pas de la religion, islam ou autre), et bien ces jeunes là s'en sortent.
      Effectivement.

      Mais cela ne doit pas non plus occulter le poids des "trafics" et de l'argent facile qui ont toujours existé (demandez aux mafias italiennes et autres présentes en France) et de l'environnement destructeur pour les jeunes.
      Sans oublier le délit de faciès. Les études le montrent, ce n'est pas "un mirage". Or l'exclusion une fois de plus économique détruit les volontés et les compétences.

      Pas de victimisation, pas d'idéologie, pas d'excuses. Juste les faits.
      Il est donc temps de changer de modèle économique, on en revient toujours là. Car même pour l'éducation et quels que soient ceux d'en bas, l'élite (et ça, quel que soit le pays) n'a aucun intérêt à instruire parfaitement et avec une haute qualité ceux d'en bas. Sinon, ce "bas" devient un concurrent économique pour leur propre progéniture. Fric, fric, et encore fric.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut