Le point sur les épidémies hivernales en Rhône-Alpes

Les cas de grippe sont encore rares en ce mois de décembre en Rhône-Alpes, alors que la bronchiolite et la gastro-entérique ont lancé leur saison.

médecins  ()

Aucun virus grippal détecté. Et cela sur toute la région Rhône-Alpes depuis le début de la surveillance, le 28 septembre, indique l'Institut de veille sanitaire (InVS) dans son bulletin du 17 décembre. Pour exemple, seuls 59 syndromes grippaux ont été diagnostiqués sur la semaine du 7 au 13 décembre par SOS Médecins. L'emprise de la grippe demeure donc faible en dépit d'une "très légère augmentation", note l'InVS, qui la chiffre à 50 cas pour 100.000 habitants. C'est bien moins que le seuil épidémique régional (167 cas pour 100.000 habitants).

Evolution grippe (InVS)

InVS
Evolution grippe (InVS)

Bronchiolites pour les nourrissons...

Côté bronchiolite en revanche, SOS Médecin a du travail. L'infection représentait 16,6 % de l'activité de ses membres la semaine passée. C'est plus que lors des pics épidémiques des deux saisons précédentes (13 % et 14 %). Les bronchites chez les patients de moins de 2 ans, ont compté pour un quart de l'activité du personnel urgentiste d'hôpital.

Evolution bronchiolite (InVS)

InVS
Evolution bronchiolite (InVS)

Gastro-entérite pour les personnes âgées

Pour la gastro-entérite aussi l'hiver a commencé. "La semaine dernière, l'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale en Rhône-Alpes a été estimée à 160 cas pour 100 000 habitants", indique l'InVS. Un chiffre en hausse, qui demeure néanmoins légèrement inférieur au seuil épidémique régional (179 cas pour 100.000 habitants).

Dans les EPHAD (Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) de la région, particulièrement surveillés pour la vulnérabilité des patients qu'ils abritent et les risques élevés de contagion, cinq foyers de gastro-entérites aiguës ont été signalés sur les deux dernières semaines. "Sur les 24 épisodes signalés depuis début septembre, le taux d'attaque moyen des résidents est de 31 %", précise l'InVS.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut