Une cabane à histoires du musée des Confluences.

Le musée des Confluences déploie ses "cabanes à histoires" dans la métropole lyonnaise

Le musée des Confluences a déployé vendredi 17 décembre un nouveau dispositif sonore hors les murs, les "cabanes à histoires". La première cabane a été installée à Francheville.

Le musée des Confluences s'exporte hors les murs pour les vacances de Noël. Vendredi 17 décembre, l'établissement culturel a annoncé l'ouverture de sa première "cabane à histoires" à Francheville dans le centre d'hébergement d'urgence les Grandes Voisines. Cette Cabane à histoires, comme les suivantes qui seront ouvertes, propose une immersion dans un paysage sonore avec une histoire de 6 à 8 minutes. Ces petits récits s'appuient sur les objets emblématiques des collections du musée, comme un squelette de baleine ou une armure de samouraï.

"Plus que la seule mise en valeur des collections, les cabanes à histoires permettent d'aller à la rencontre des publics du territoire de la métropole et de faire du musée des Confluences hors les murs un espace de rencontres et de fabrique de lien social", indique le musée dans non communiqué. Chaque cabane peut investir un lieu public pour 3 à 6 mois.

Après Francheville, une deuxième cabane sera accessible en mairie du 7e arrondissement de Lyon à partir du 22 décembre. En janvier, c'est la gare de la Part-Dieu qui accueillera une nouvelle cabane à histoires.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut