Eric Piolle, le maire écologiste de Grenoble. @AFP

Le maire de Grenoble, Éric Piolle, candidat à la présidentielle ? Réponse la semaine prochaine

Invité de Public Sénat, ce jeudi matin, le maire EELV de Grenoble, Éric Piolle, a annoncé qu’il se prononcerait "la semaine prochaine" ou dans les jours qui suivent sur une possible candidature à l’élection présidentielle de 2022. 

Interrogé, ce jeudi matin, sur sa candidature à la prochaine élection présidentielle, le maire EELV de Grenoble a fait savoir qu’il donnera sa réponse "la semaine prochaine" ou dans les jours qui suivent. Éric Piolle a toutefois rappelé aux journalistes de Public Sénat que cela "fait plus d’un an que je dis que j’annoncerai ma décision avec décision après les régionales". 

L’édile a également précisé que s’il confirmait ses velléités présidentielles, il se soumettrait "bien sûr" à une primaire des écologistes, qui pourrait l’opposer à l’eurodéputé vert Yannick Jadot, et à Sandrine Rousseau, déjà déclarée.


"Quand je rencontre des jeunes qui me disent qu’ils ne veulent plus d’enfants parce qu’on n’a pas d’avenir […] moi je leur dis qu’on peut vivre mieux, qu’on peut faire autre chose."
Éric Piolle, le maire EELV de Grenoble


Un livre aux airs de programme électoral

Début mai, l’élu grenoblois de 48 ans avait déjà présenté ce que devrait être à ses yeux la première mesure d'un président écologiste. À savoir, un référendum constitutionnel, portant sur plusieurs mesures comme la suppression de l'article 16 sur les pleins pouvoirs ou le scrutin proportionnel aux législatives. "Ça fait six mois que je suis en déplacement en France tous les week-ends […] quand je rencontre des jeunes qui me disent qu’ils ne veulent plus d’enfants parce qu’on n’a pas d’avenir, quand ça devient massif comme cela, ça veut dire qu’il y a une espérance qui est perdue […] moi je leur dis qu’on peut vivre mieux, qu’on peut faire autre chose", déclarait-il ce matin.

Des déclarations qui trouvent une résonance encore un peu plus forte avec la publication, le 30 juin, de son livre, d’une centaine de pages, intitulé De l'espoir ! Pour une république écologique et qui sonne aujourd’hui comme un programme pour un éventuel candidat à la présidentielle. 

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut