Nando De Colo, la recrue star de l’Asvel cette saison. (Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

L’Asvel s’incline devant Milan pour sa reprise en Euroligue

Dans une rencontre indécise qu’ils ont longtemps menée, les joueurs de l’Asvel ont fait jeu égal avec l’Olympia Milan, l’un des favoris de l’épreuve, avant de voir le match leur échapper dans les dernières minutes. Les champions de France se sont inclinés 69 à 62. 

L’ambiance était au rendez-vous jeudi soir à l’Astroballe pour les retrouvailles de l’Asvel avec l’Euroligue, le championnat européen, d’autant que les Villeurbannais recevaient l’Olympia Milan, 3e de la dernière saison et l’un des favoris de l’épreuve. Grâce à un début de rencontre mené tambour battant, les joueurs de TJ Parker viraient en tête à la pause 44-41, sous l'impulsion de l'une des recrues phare de l'été, l'international français Nando De Colo, auteur de 16 points et 3 passes. 

De bon augure pour la suite, malgré le regain de forme des Milanais dans le 2e quart-temps, mais au retour des vestiaires tout a semblé plus compliqué pour Villeurbanne, à l’image de sa star qui s’est effacée petit à petit. Mieux installés défensivement, les joueurs de l’Olympia ont doucement posé leur patte sur le match reprenant le score au début de la deuxième mi-temps face à des Villeurbannais à la peine. 

Une fin de match tendue

Pour voir un semblant de révolte du côté de Villeurbanne il aura fallu attendre la fin du match et quelques actions défensives héroïques de David Lighty (12 points, 3 passes), qui a même réussi à redonner l'espoir et l'avantage à son équipe sur deux lancers francs à une 1 minute 30 de la fin (62-61). Un espoir finalement vite douché par des Milanais en réussite à trois points dans la dernière minute et qui sont venus crucifier les espoirs des supporters. 

L’Asvel tentera de remporter sa première victoire vendredi prochain lors de son premier déplacement sur le parquet de Valence, en Espagne.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut