La Montée de la Boucle à Caluire-et-Cuire avec la piste cyclable aménagée sur la droite de la route. Crédit : Google Street View

La piste cyclable de la montée de la Boucle crispe la Ville de Caluire

Après deux ans d'expérimentation, la Métropole de Lyon a annoncé qu'elle allait transformer la piste cyclable temporaire de la montée de la Boucle à Caluire-et-Cuire en un aménagement permanent pour encourager l'afflux de cyclistes sur cette route.

Alors que les coureurs du Tour de France se font actuellement la peau dans les cols des Pyrénées, c'est dans la très raide montée de la Boucle qui lie les quais du Rhône à la colline de la Croix-Rousse que s'opposent la Métropole de Lyon et la Ville de Caluire-et-Cuire.

Mercredi 19 juillet, la Métropole de Lyon annonçait via un communiqué la pérennisation de la piste cyclable qui longe depuis 2020 la montée de la Boucle en amputant la chaussée d'une voie réservée aux voitures. Un choix que la Métropole justifie par l'afflux de cyclistes sur cet axe, auparavant très hostile à la bicyclette. Selon les services métropolitains, qui ont procédé à plusieurs comptages manuels, ce sont en effet 1 500 cyclistes qui empruntent désormais la montée de la Boucle chaque jour.

Une fréquentation bien supérieure à celle de la piste cyclable temporaire du quai Charles-de-Gaulle, sur la rive opposée du Rhône le long de la Cité internationale, où la Métropole a décidé à l'inverse d'effacer la piste cyclable à l'essai depuis 2020.


"La différence, c'est que nous avons laissé notre compteur automatique tourner toute la journée"

Vincent Amoros, directeur du cabinet du maire de Caluire-et-Cuire


Cependant, la Ville de Caluire-et-Cuire conteste les chiffres avancés par la Métropole sur la montée de la Boucle. Selon Vincent Amoros, directeur du cabinet du maire de Caluire Philippe Cochet, il n'y a pas 1 500 vélos qui grimpent ou dévalent quotidiennement les 100 mètres de dénivelé.

"La Métropole a fait deux comptages, dont l'un le même jour que nous. Eux, ils ont fait leur comptage le matin et le soir aux heures de pointe et on a les mêmes chiffres qu'eux sur ces horaires. Mais la différence, c'est que nous avons laissé notre compteur automatique tourner toute la journée, alors que les services de la Métropole ont décompté les passages seulement aux heures de pointe avant de calculer avec un coefficient de redressement le passage des cyclistes sur l'ensemble de la journée. C'est comme ça qu'ils arrivent à 1 500 cyclistes, alors que notre comptage de cyclistes homologué arrive à 650 vélos sur l'ensemble de la journée", nous confie Vincent Amoros.

Pour le directeur de cabinet, "650 passages, ce n'est pas rien. On peut se poser la question de son maintien, mais pourquoi mentir sur les chiffres ?", ajoute Vincent Amoros.


"Comment la Ville de Caluire a t-elle paramétré ses radars ?"

Fabien Bagnon, vice-président à la Métropole chargé de la voirie et des mobilités actives


Une accusation de manipulation des chiffres qui ne plaît pas à l'élu écologiste Fabien Bagnon, vice-président à la Métropole chargé de la voirie et des mobilités actives. "Oui, nous avons calculé le nombre de passages de cyclistes sur l'ensemble de la journée avec un coefficient de redressement. Mais, c'est le travail des services métropolitains de faire ça. La Ville de Caluire remet en cause leur professionnalisme. Et puis comment la Ville de Caluire a t-elle paramétré ses radars ? Au-delà de la polémique, on peut s'intéresser à comment on a mis au point nos radars. Pour les caméras de comptage qui fonctionnent grâce à l'intelligence artificielle, on avait tâtonné. Cela m'intéresserait qu'il y ait un échange technique entre les équipes de Caluire et les nôtres", réagit Fabien Bagnon.

De manière plus générale, le vice-président de la Métropole veut voir plus large que la polémique autour des chiffres. "Imaginons que les chiffres de Caluire soient les bons, 650 cyclistes c'est déjà beaucoup. On voit l'explosion du trafic vélo dans le Grand Lyon. Il faut encourager les déplacements à vélo, surtout dans un secteur où il n'existe pas d'aménagement".

 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut