Incidents place Bellecour à Lyon après la finale de coupe du monde France-Croatie © ROMAIN LAFABREGUE / AFP

La justice lyonnaise inflexible face aux violences après France-Croatie

Après les violences de dimanche 15 juillet, la justice lyonnaise s'est montrée intransigeante face à la vingtaine de personnes interpellées.

Mardi après-midi, vingt-trois personnes étaient appelées à comparaître au tribunal correctionnel de Lyon à la suite du match France-Croatie. De nombreuses violences ont été relevées après le match à Lyon, ce qui avait donné lieu à trente interpellations, dont 28 personnes jugées, puisqu'un individu a été mis hors de cause et un autre, d'origine étrangère, conduit en centre de rétention administrative. Les individus majeurs poursuivis pour vols par effraction en réunion, vols ou recels et rébellion sur personne dépositaire de l'ordre public, se sont vu attribuer différentes peines : une condamnation à payer une amende, seize peines de prison sursis ou ferme pour les récidivistes. Quatre personnes ont été écrouées. Ajoutons à cela que deux individus seront convoqués devant le tribunal correctionnel en décembre prochain. Pour les cinq mineurs interpellés, trois ont comparu devant un juge pour enfant et les deux autres sont convoqués en mars 2019. En effet, des groupes de supporters ont profité de la fête pour piller certains magasins comme Lacoste et Printemps sur la Presqu'île, ce qui a donné lieu à des heurts avec la police. Le kiosque de journaux rue de la République a également été dévalisé après le match. Parmi les interpellés, certains n'avaient jamais eu affaire aux forces de l'ordre tandis que d'autres récidivaient. France info évoque le cas de Foued L., 26 ans, déjà condamné 19 fois. Le jeune homme a été interpellé avec deux autres amis en possession de tee-shirt Lacoste qu'ils auraient, selon eux, "trouvés dans la rue". De plus, une enquête préliminaire a été ouverte pour retrouver d'autres personnes responsables de pillage des magasins, dégradations, et incendies de véhicules.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut