CGT drapeau flouté
© Tim Douet

La CGT de Lyon s'oppose à l'expérimentation d'un territoire zéro chômeurs et appelle une "embauche massive"

Un nouveau projet de territoire zéro chômeurs pourrait voir le jour dans le 8e arrondissement de Lyon. L'union locale de la CGT est très critique.

Dans un communiqué du mardi 3 août, l'union locale de la CGT des 7e et 8e arrondissements et la CGT de Lyon critique la candidature de la ville de Lyon à un projet de territoire zéro chômeurs de longue durée (TZCLD) dans le 8e arrondissement. Un TZCLD est testé depuis plusieurs années à Villeurbanne, dans le quartier de Saint-Jean.

Le 21 juin, la métropole de Lyon a accordé de nouvelles subventions à plusieurs associations pour continuer le dispositif mais aussi pour l'expérimenter dans d'autres zones. La CGT s'oppose à son extension dans le quartier Langlet-Santy la Plaine.


"En faisant payer aux salariés leurs salaires par leurs propres cotisations, on nourrit la fiction selon laquelle il serait impossible de s'attaquer au chômage de masse"


Parmi leurs critiques, ils pointent que "les tâches effectuées (...) relèvent des agents territoriaux ou du tissu économique déjà présent localement". Ils appellent donc à une "embauche massive dans les entreprises publiques ou privées du territoire". Des embauches qui pourraient être possible selon eux en réduisant le temps de travail et en augmentant les services publics.

Ils dénoncent également l'absence de convention collective au sein des Entreprises à but d'emploi (EBE) et le financement du dispositif par les organismes publics (sécurité sociale, pôle emploi, communes...) qui distribuent des aides et le chômage à ceux qui en bénéficiaient avec de rentrer dans le TZCLD. "En faisant payer aux salariés leurs salaires par leurs propres cotisations, on nourrit la fiction selon laquelle il serait impossible de s'attaquer au chômage de masse", résume la CGT.

 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut