Wakatt, de Serge Aime Coulibaly

La Biennale de la danse célèbre son retour à Lyon

Après un report de près d’un an, la Biennale de la danse débute finalement ce mardi 1er juin et met, jusqu’au 16 juin, une quarantaine de compagnies à l’honneur. L’occasion pour le public de découvrir des spectacles portés par une foule de jeunes artistes. 

Près d’un an après son report, le début de la 19e Biennale de la danse était attendu avec impatience à Lyon. À partir de ce mardi et jusqu’au 16 juin, les organisateurs proposent 127 représentations réparties sur 37 villes de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Elles mettront à l’honneur 43 compagnies internationales, venues de 21 pays, qui doivent permettre au public d’assister aux créations de chorégraphes essentiels mais aussi de découvrir de jeunes talents. 

Un espace pour la jeunesse artistique

En effet, cette année, la Biennale a souhaité placer la jeunesse au coeur de son événement, en proposant à la nouvelle génération un lieu unique d’expression, qui doit lui permettre de se révéler aux yeux du grand public. À cet égard, les anciennes usines Fagor, à Gerland, accueilleront de nombreuses expériences comme des battles hip-hop, des installations vidéo, des performances chorégraphiques ou encore des jeux permettant de danser grâce à des applications spécifiques. 

Inscrite dans la saison Africa2020, cette Biennale mettra également à l’honneur des artistes qui viennent de 16 pays d’Afrique. L'occasion de créer un pont entre les générations d’artistes qui ont transformé ce continent en un territoire incontournable du renouveau chorégraphique international. 

Un défilé repensé

Passage incontournable de la Biennale de la danse, le traditionnel défilé qui réunit habituellement professionnels et amateurs n’aura pas lieu dans les rues de Lyon comme à l’accoutumée. Il a été repensé et se déroulera sous la forme de trois représentations. Ainsi, douze groupes de la région, emmenés par les fantastiques marionnettes "Les grandes personnes ", danseront sur la scène du Grand Théâtre les 5 et 6 juin. 

Lire aussi : Biennale de la danse à Lyon en juin : créativité africaine et éveil des consciences

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut