L'HOMME DE LA SEMAINE : BERNARD RIVALTA

La nouvelle ne devrait pas faire que des heureux. Les Verts, en particulier, sont pratiquement en guerre ouverte avec le "patron des TCL", accusé d'avoir augmenté sans cesse les tarifs pour les usagers, d'avoir dirigé son syndicat en autocrate et d'avoir fait des choix aberrants, notamment l'arrivée du nouveau tram à l'Est du mauvais côté de la Part-Dieu... Mais, pour Collomb, Rivalta est irremplaçable car "il sait mener les dossiers" : "Lea et Lesly devaient normalement être terminés en même temps. Lea, qui dépendait de lui est terminé. Lesly, qui était géré par le Conseil Général, attendra encore quelques années..." rappelle le maire de Lyon. Le pouvoir de Rivalta pourrait par ailleurs bientôt s'accroître d'avantage au Conseil Général : l'élu villeurbannais y est en effet président du groupe PS. Or l'alliance UMP-Modem bat de l'aile dans le Rhône, et Michel Mercier (Modem), président du département, pourrait bien avoir besoin de s'appuyer sur le PS...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut