Le jeu « Heroes » sur l’un des PC de la salle d’e-sport La Source. @Marie Allenou

L'e-sport dépose ses valises à Lyon chez la Source

La salle, sur deux étages, est entièrement dédiée à l'univers du jeu-vidéo et son aspect compétitif.

Au milieu d'une forêt d'ordinateurs et d'écran, Romain et Lina s'activent. Ce week-end ils reçoivent un tournoi de League of Legends, jeu-vidéo compétitif. Les deux associés, aussi en couple, ont ouvert depuis fin juillet le premier lieu dédié entièrement à l'e-sport à Lyon.

Aménagé sur deux étages, le lieu ferait baver d'envie toute personne qui s'y connaît un peu dans le milieu du jeu-vidéo. Connexion fibre rapide, matériel dernier cri, studio d'enregistrement, bar, restauration et retransmission de compétitions vidéoludiques, tout est pensé pour accueillir au mieux les joueurs amateurs comme professionnels.

L'entrée de la salle d'e-sport la Source, dans le 8ème arrondissement de Lyon. @Marie Allenou

Inédit à Lyon, ce type de salle est aussi très rare en France et en Europe. D'ordinaire, les organisateurs qui veulent organiser un tournoi d'e-sport dit "en LAN" (avec tous les joueurs présents dans le même lieu) doivent louer une salle et du matériel, ce qui nécessite beaucoup d'organisation. La création de lieu comme La Source pourrait donner un nouveau tournant à l'e-sport en facilitant la tenue de compétition en LAN.

Une gestation de cinq ans

L'idée germe dans la tête des deux associés en 2015. Ils s'inspirent d'un modèle coréen : le PC bang, sorte de cybercafé spécialisé dans les jeux vidéo. Ils ont pour ambition de créer un lieu pour faire rayonner l'e-sport à Lyon et accueillir des compétitions. L'objectif est alors de trouver du financement. "En 2016, quand on annonce que l'on veut créer la plus grande salle d'e-sport de France, les financeurs n'y croient pas trop", se souvient avec amusement Romain.

Si Lina a déjà une formation entrepreneuriale après un master à l'IDRAC Business school de Lyon, Romain ressent le besoin de se former. Il remporte en 2016 le concours Entrepreneurs dans la ville et bénéficie d'une formation à la création d'entreprise. Grâce à ce concours, les associés remportent aussi 5000 euros pour leur projet.

Lina Pich et Romain Ragusa, fondateurs de la salle d'e-sport La Source. @Marie Allenou

S'en suit un long parcours du combattant pour réunir les 700 000 euros nécessaires à l'obtention d'une salle et à l'achat du matériel. Une cagnotte en ligne permet d'obtenir des premiers fonds, puis des investisseurs ont apporté le gros de l'argent nécessaire. Le projet gagne le prix d'innovation de BPIFrance, qui finance une partie du projet. Finalement, c'est une banque qui a financé les besoins restants.

Au terme d'épreuves financières et administratives, et malgré quelques obstacles rencontrés avec la pandémie, le couple réussit à ouvrir La Source fin juin 2021.

Des espaces dédiés à toutes les facettes du gaming

Le lieu se compose de quatre zones. Le "launcher", salle de restauration et de détente, accueille les visiteurs. Son nom est tiré de la page d'accueil des jeux, où les joueurs peuvent "lancer" leur partie. Des compétitions d'e-sport sont rediffusées sur des écrans. Les joueurs peuvent venir s'y reposer entre deux parties, mais il est aussi possible d'y travailler comme dans un espace de co-working.

Une des salles de streaming mise à disposition par la Source. @Marie Allenou

Au même étage, on retrouve quatre salles de streaming. Là, des joueurs, appelés "streamers" peuvent venir se connecter et rediffuser leurs parties de jeux-vidéo sur internet, moyennant la location de la salle. Il s'agit pour certains d'un véritable travail à plein temps. Si d'ordinaire, ils streament de chez eux, ce genre de salle ouvertes jusqu'à 1h du matin permet à certains de bénéficier d'un matériel plus performant ou de concilier vie de famille et streaming.

Plus loin, au bout du "launcher", on trouve la "gaming house". Véritable petit appartement, avec cuisine, salon et dortoir, il permet à des équipes de joueurs professionnels ou semi-professionnels de venir s'entraîner ensemble. La salle remporte son petit succès, car Romain indique que les réservations sont pleines jusqu'en décembre 2021.

Le dortoir de la "gaming house", où des équipes professionnelles d'e-sport peuvent venir s'entraîner pendant plusieurs jours.

Enfin, il faut monter au deuxième étage pour accéder à LA salle phare du lieu : la "training zone". Équipée de 100 ordinateurs, elle peut accueillir au quotidien des joueurs qui viennent pour le loisir ou ponctuellement des tournois. L'ensemble a coûté 400 000 euros et est équipé d'une connexion fibre haut-débit. Attenante, une régie permet à des "casteurs" de commenter les tournois en direct.

Remettre de l'humain dans le jeu-vidéo

Posté à l'entrée de sa grande "training room", Romain se souvient avec nostalgie de ses débuts dans le jeu-vidéo. Il jouait avec ses amis, tous sur le même canapé, dans une salle d'arcade ou dans un garage où ils avaient réuni leurs ordinateurs respectifs. Le développement des jeux en ligne a chamboulé cette image d'Épinal. "Internet nous a isolé et on a perdu le côté physique et humain du gaming. Et cet isolement a freiné la progression des joueurs", regrette le trentenaire. Avec La Source, Romain et Lina rêvent de faire renaître un lien social dans la pratique du jeu-vidéo.


"On apprend aux jeunes joueurs à dire stop. Ici, ils savent qu'ils payent donc ils s'auto-gèrent mieux. Ils apprennent à ne jouer que de manière efficace pendant un temps donné, plutôt que de rester des heures dans leur chambre", résume Romain Ragusa, fondateur de la Source.


Si le lieu reçoit des joueurs adultes et gameurs invétérés qui viennent profiter d'une bonne connexion internet et de la convivialité du lieu, pour Romain et Lina, l'idée est aussi d'encadrer la pratique de jeunes joueurs. Romain donne l'exemple de jeunes adolescents venus à la Source, qui jouent à Fortnite, un jeu de tir très populaire dans leur classe d'âge. "On leur apprend à dire stop. Ici, ils savent qu'ils payent donc ils s'auto-gèrent mieux. Ils apprennent à ne jouer que de manière efficace pendant un temps donné, plutôt que de rester des heures dans leur chambre", résume le propriétaire des lieux.

Faire rayonner l'e-sport en région lyonnaise

Lina et Romain ont choisi Lyon car la ville bénéficie de la présence de plusieurs éditeurs de jeux-vidéo comme Bandai Namco, Arkane Studio ou EA. Aussi car l'e-sport et l'univers vidéoludique se décentralisent de plus en plus de Paris pour s'installer dans des villes comme Lyon, Lille ou Montpellier. La salle est partenaire de Riot Games. Cela permet aux joueurs de bénéficier de tous les personnages du jeu, de leurs "skins" (personnalisation de personnage généralement payante) et de 40 % d'expérience gagnée en plus. Les deux associés cherchent d'autres partenaires, pour attirer des joueurs et faire de la Source un lieu incontournable du jeu-vidéo à Lyon et alentours.

La "training room", salle de 100 ordinateurs où l'on peut venir jouer et où La Source accueille des tournois d'e-sport. @Marie Allenou

"Il y a une cinquantaine d'associations d'e-sport dans la région lyonnaise. On veut recréer une localité en proposant un lieu d'entraînement. L'idées est d'avoir des équipes locales, comme dans le sport", rêve Romain Ragusa. Il explique avoir contacté des collectivités pour organiser une location des locaux de la Source pendant des tranches horaires, pour les clubs d'e-sport locaux. Une solution qui pourrait être plus avantageuse que d'investir dans du matériel pour les municipalités.

L'occasion aussi de repérer de jeunes joueurs prometteurs dans le vivier local et faire émerger de futurs professionnels qui seraient restés dans l'ombre.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut