Courir pour Elles

Journée des droits des femmes à Lyon : Egalité, Solidarité et Diversité

"La femme est l'avenir de l'homme", chantait Jean Ferrat, "l'avenir de l'homme est la femme" disait Aragon. Aujourd'hui, les femmes exigent juste d'être l'égale de l'homme. A Lyon, les inégalités salariales atteignaient 20 % entre les hommes et les femmes en 2015. La municipalité et les associations prévoient un ensemble de rencontres et de festivités aujourd'hui pour débattre, échanger, et réfléchir à la place des femmes dans notre société.

Rendre les femmes visibles dans l'espace public

Depuis quelques années, la ville sous la houlette de Thérèse Rebatel, adjointe à la mairie, s'engage à "Cultiver l'Egalité". "Il faut élargir la place des femmes dans l'espace public et les discriminations qui les touchent", déclare Mme Rebatel dans un entretien du Progrès. Jeudi 9 et Vendredi 10 mars, l'association "Filactions", en collaboration avec la mairie organise un parcours guidé autour des femmes qui ont marqué la ville. De son côté le musée des beaux arts met en avant les artistes et les œuvres féminines.

Après un premier plan d'action en 2012, Thérèse Rebatel s'engage à "poursuivre des actions fortes telles que la violence faite aux femmes, l'espace urbain, la visibilité des femmes sur les grandes dates, la formation et la sensibilisation dans les conseils de quartiers." Celles et ceux qui souhaitent participer au bilan de ce premier plan peuvent se rendre au débat "Cultivons l'égalité femmes-hommes à Lyon", dès 18h à l'hôtel de ville.Le débat sera suivi d'un concert de Michèle Bernard puis d'un cocktail.

Réservation obligatoire auprès de Catherine Faure : 04 72 10 52 42 ou par mail catherine.faure@mairie-lyon.fr.

Danser pour celles qui souffrent du cancer

En plus de son éternelle course au parc de Parilly pour lutter contre le Cancer, l'association "Courir pour elles" lance "Dansez pour elles". Cette animation sportive et conviviale vise à réaliser en flashmob géant place Bellecour à 17h30 pour soutenir les femmes qui souffrent du Cancer. Toutes et tous de rose vêtu sont les bienvenus pour danser sur Bellinda de Claude François ou Waka-Waka de Shakira au cœur de Lyon en fin d'après-midi. La Course aura lieu le 22 mai au parc de Parilly.

L'association créée en 2009 à Lyon œuvre pour offrir aux femmes qui souffrent du cancer une activité physique adaptée. Elle soutient de nombreuses associations dont La ligue contre le cancer ou l'association Activ'RA qui promeut le maintien d'une activité physique pour lutter contre la maladie.

"Stop Harcèlement de Rue" pour célébrer toutes les femmes

L'association se présente comme dans une démarche de défense des femmes dans toute leur diversité. Pour Emmanuelle Botton il importe d'élargir le débat du harcèlement à l'homophobie, la transphobie ou la "grossophobie". "Pour nous, cette journée du 8 mars marque l'occasion de prendre le contre-pied des amalgames et des récupérations commerciales effectuées par les marques".

Avec leur slogan "Lâche moi la ville", ces militantes et militants s'engagent dans des campagnes d'affichages mais également de sensibilisation au harcèlement dans les établissements scolaires ou auprès du personnel TCL. Dimanche dernier l'association a réalisé une campagne photo. "L'objectif était de recueillir des témoignages sur la question du harcèlement et la manière de s'habiller, de prendre des portraits de personnes très différentes pour justement montrer que les victimes de harcèlement ne sont pas toujours celles qu'on pense", explique Emmanuelle Botton, membre de l'association lyonnaise.

Les clichés seront exposés ce soir au "Livestation DIY" dans le 7e arrondissement. Pour leur soirée "Femmes", l'association entend célébrer les femmes et non pas "fêter la journée de LA femme", précise Emmanuelle Botton. "Nous souhaitons recueillir à nouveau des témoignages, réaliser des portraits, discuter du harcèlement mais dans une ambiance conviviale et festive".

L'entrée est gratuite et ouverte à toutes et tous à partir de 19h30.
à lire également
1 commentaire
  1. constance34 - 8 mars 2016

    Une très bonne initiative de la ville de Lyon, surtout quand on sait qu'en 10 ans, l'inégalité des salaires entre hommes et femmes n'a diminué que de 2%...

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut