“Il y a chez M. Doucet une certaine forme d’inconséquence”, tance Thomas Rudigoz (Renaissance)

Alors que Grégory Doucet et Gérald Darmanin se rencontrent ce vendredi Thomas Rudigoz évoque la situation à la Guillotière.

Ce vendredi, le feuilleton de l’été reprend. Grégory Doucet, le maire EE-LV de Lyon, reçoit à l’hôtel de ville Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur. En juillet, les deux hommes s’étaient écharpés par presse interposée sur la question du quartier de la Guillotière et renvoyés la balle. “Je n’ai pas aimé la position du maire de Lyon qui a refusé de venir accueillir le ministre de l’Intérieur, c’est du jamais vu. Il y a chez M. Doucet une certaine forme d’inconséquence”, pointe Thomas Rudigoz. Il rappelle aussi qu’à Lyon, le ministère de l’Intérieur a augmenté les effectifs de 200 agents.

Pour solutionner le problème de la Guillotière, il préconise “plus de forces de police pour sécuriser ce quartier qui est parfois une zone de non droit” et reproche à Grégory Doucet de ne pas “déployer plus le parc de caméras de vidéo-surveillance”.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut