H1N1 : Un homme de 26 ans meurt de la grippe A à Saint-Etienne

Jacques Gérault qui déclarait lundi midi à la presse qu''aucun décès de patient porteur de virus A - H1N1 [n'avait] été enregistré en région Rhône-Alpes'.

Lundi après midi, en effet, le Figaro révélait à la France entière qu'un Stéphanois de 26 ans venait de succomber de la grippe A.

Plus inquiétant encore, le Stéphanois en question n'avait pas, selon le site Internet du journal, de problème de santé particulier. Il n'était donc pas prioritaire, selon le plan gouvernemental, pour être vacciné contre la grippe A. Il est pourtant mort de complications pulmonaires aïgues.

Cela dit, pour l'heure, le seuil épidémiologique, c'est à dire le seuil au delà duquel on peut parler d'épidémie dans le Rhône, n'a toujours pas été franchi.

Le réseau sentinelle* chargé de surveiller la situation sanitaire dans la région Rhône Alpes a rapporté un taux d'incidence de 88 pour 100 000 habitants au cours de la semaine du 31 août au 6 septembre.
''Ce taux est légèrement supérieur au seuil épidémique, a indiqué la Préfecture. Mais l'épidémie ne peut être confirmée que si ce taux progresse sur deux semaines consécutives''.

Dans les jours qui viennent, si le virus est aussi contagieux qu'on le dit, la Préfecture pourrait donc être tenue d'enclencher son plan vaccination présenté ce lundi.

Ce qui signifie que la communauté éducative (élèves des écoles maternelles et primaires, collèges et lycées publics et privés, élèves des centres de formation des apprentis) et les personnes accueillies en établissements médico-sociaux (établissements pour personnes âgées et personnes handicapées) seraient alors vaccinées sur leurs lieux d'accueil, écoles et centres médicalisés.

Le reste de la population quant à lui, pourrait être vacciné dans 18 centres collectifs mis à disposition par les communes du Département.

Le Préfet a révélé la liste des communes associées aujourd'hui**.
''Les personnes qui souhaiteront se faire vacciner seront invitées par la caisse primaire d'assurance maladie à se rendre au cours d'une période déterminée dans un centre de vaccination qui leur sera désigné'', a indiqué la Préfecture.

Des déclarations pour le moins vagues, quand on sait que le vaccin contre la grippe A n'est toujours pas disponible en France ....

*Le réseau sentinelle est un réseau de médecins généralistes bénévoles et volontaires dont certains participent à la surveillance continue d'indicateurs, dont le nombre de cas de grippe clinique diagnostiqués.

**Belleville, Bron, Caluire et Cuire, Cours-La-Ville, Givors, Lyon, Neuville-Sur-Saône, Oullins, Saint Genis Laval, Saint Martin en Haut, Saint Symphorien d'Ozon, Tarare, Tassin-la-demi-Lune, Vénissieux, Villefranche sur Saône et Villeurbanne.

Notre dossier complet sur la grippe A en cliquant ici lien

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut