Le marché à la sauvette de la Guillotière © Lyon Capitale
Le marché à la sauvette de la Guillotière © Lyon Capitale

Guillotière à Lyon : la maire du 7e reconnaît qu’il lui "arrive de faire un détour" pour éviter la place du Pont

Dans un entretien accordé au Progrès, la maire du 7e arrondissement Fanny Dubot, reconnaît qu’il lui "arrive de faire un détour" pour éviter la place du Pont, au coeur de la Guillotière. Une déclaration qui intervient quelques heures seulement avant la présentation par le maire de Lyon, d’un plan d’action pour améliorer la qualité de vie dans le quartier. 

Les déclarations de la maire du 7e arrondissement sur la place du Pont, à la Guillotière, font beaucoup de bruit ce mercredi matin à Lyon. Dans un article traitant de la place des femmes sur cette place centrale du quartier, nos confrères du Progrès ont interrogé Fanny Dubot sur le harcèlement et les agressions dont se disent victimes de nombreuses femmes lorsqu’elles traversent ce carrefour de la Guillotière. 

L’édile du 7e a alors avoué à nos confrères, "à certains horaires, il m’arrive de faire un détour. Je change de trottoir pour pouvoir passer plus sereinement, être sûre qu’on n’attrape pas mon sac, etc." Des propos forts qu’elle a toutefois tenté de nuancer en ajoutant "je ne pense pas que le harcèlement de rue soit spécifique à la place. Le ressenti des femmes sur la place publique ne se limite pas à là".


"Si un quartier multiculturel est un quartier où les différences et les diversités dynamisent les liens sociaux, la Place Gabriel Péri n’en est pas un."
Extrait de l'Étude relative à la place Gabriel-Péri en matière de sécurité et de tranquillité publiques, commandée par l'ancienne municipalité.


Les problèmes de mixité pointés du doigt dans un rapport

Un rapport commandé par l’ancienne municipalité et publié en octobre 2019, par le cabinet Sur&tis, spécialisé en prévention et management des risques, soulignait déjà les problèmes de mixité "des usages dans ce secteur urbain". Selon ce document de 64 pages, intitulé Étude relative à la place Gabriel-Péri en matière de sécurité et de tranquillité publiques, ce lieu central de la Guillotière abrite "Une diversité de communautés côte à côte, mais qui s’ignorent largement, générant une ambiance urbaine particulière où la place des femmes en de nombreux lieux ne va pas de soi. Si un quartier multiculturel est un quartier où les différences et les diversités dynamisent les liens sociaux, la Place Gabriel Péri n’en est pas un".

Une réunion publique ce soir

Les déclarations de Fanny Dubot interviennent seulement quelques heures avant la présentation à la presse, par Grégory Doucet, d’un plan d’action pour améliorer la qualité de vie dans le quartier, situé à la "frontière administrative" entre le 3e et le 7e arrondissement. Un objectif qui fait d’ailleurs partie des priorités du maire de Lyon pour ce mandat. 

Une réunion publique doit également se tenir au palais de la mutualité à l’issue de ce point presse, à partir de 19 heures. Les élus de la Ville, de la Métropole, du 3e et du 7e y présenteront aux habitants l’ensemble des actions retenues au terme de la concertation publique portant sur le Mieux vivre ensemble Place du Pont, qui a été menée de janvier à mai.

Lire aussi : À Lyon, Grégory Doucet se donne du temps pour la Guillotiere

Faire défiler vers le haut