Grippe A : une école fermée à Villeurbanne, bientôt d'autres ?

La préfecture, sur proposition de la Dass du Rhône, a décidé jeudi de fermer une école à Villeurbanne et ce pendant huit jours. Un cas groupé de scolaires atteints de la grippe H1N1 y avaient été diagnostiqués.

Ils sont en vacances avant l'heure les élèves de primaire de l'école Lakanal de Villeurbanne. Conformément au plan national de prévention, leur école est fermée suite à l'apparition d'un cas groupé de H1N1. Mardi, l'absence de 57 élèves qui présentaient tous des symptômes grippaux a mis la puce à l'oreille de la direction qui a prévenu la Dass, la Direction des affaires sanitaires et sociales. Celle-ci a procédé a des prélévements biologiques sur trois enfants, ainsi qu'à une enquête épidémiologique pour déterminer les activités des enfants 24 heures avant l'apparition des symptômes et les risques de propagation dans les sept jours suivants. Huit jours, en effet, c'est le temps où la personne est contagieuse. Le risque a été jugé trop grand pour laisser les enfants aller à l'école.

Trois enfants atteints du virus H1N1

Et mercredi, les résultats sont tombés. Trois enfants analysés au moins étaient bien porteurs de la grippe H1N1, ce qui a suffit selon le plan gouvernemental à fermer l'école pour une durée de huit jours. "Toute communauté de vie, école, maison de retraite, ou même cellule familiale qui présente au moins trois cas groupés de grippe H1N1 peut-être analysée et fermée sur recommandation de la Dass, après prélévements biologiques et enquête épidémiologique, rappelle le directeur adjoint de la Dass du Rhône, Raphaël Glabi. "On vérifie s'il y a un risque d'élargissement du foyer grippal et, à partir de là, on propose ou pas au préfet une fermeture pour briser la chaîne de transmission du virus, ajoute le fonctionnaire, partie prenante du plan de prévention gouvernemental". "Aujourd'hui on peut faire des tests pour une famille, mais il est évident que quand on sera dans une phase pandémique, on ne pourra plus faire de test pour tout le monde", poursuit-il.

8 cas groupés dans le Rhône

En Rhône-Alpes pour l'heure, 25 cas groupés ont été découverts dont 8 dans le Rhône, avec celui de Villeurbanne. "On n'est pas dans une situation de pandémie, rappelle le spécialiste. Au contraire, depuis deux semaines on a plutôt constaté une stagnation, voir même une baisse la semaine dernière du nombre de consultations pour état grippal chez les médecins libéraux". Un réseau de médecins sentinelles envoie toujours ses chiffres au ministère chaque semaine sur le nombre de consultations pour état gripaux en France. "Il y a deux semaines, on avait un taux de contamination de 3 % de la population française. La semaine dernière, il y avait 185 cas en Rhône-Alpes par tranche de 100 000 habitants, contre 189 au niveau national", précise le directeur adjoint de la Dass.

Une remontée possible cette semaine

On attend maintenant avec impatience les résultats de cette semaine. Mais la Dass n'aura pas les chiffres avant la semaine prochaine. "Avec la chute des températures, note toutefois Raphaël Galbi, on pense déjà que les indicateurs vont remonter". Quant au plan de vaccination, les professionnels de santé seront vaccinés dès la semaine prochaine dans le Rhône s'ils le souhaitent, et la semaine suivante, ce sera au tour de leurs collègues de médecine libérale d'aller se présenter au centre de vaccination. Ensuite, les citoyens lambda seront normalement invités à se rendre dans les 18 centres de vaccinations du Rhône "en fonction des stock de vaccin disponible", mais toujours sur la base du volontariat.

Lire aussi : Voir aussi le reportage de Lyon Cap TV sur l'école Lakanal

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut