Marisol Touraine
© Tim Douet

Grève du personnel soignant, une journée noire en Rhône-Alpes

La mobilisation contre le projet de loi Santé de Marisol Touraine s’annonce particulièrement suivie, et les opérations nombreuses autour de Lyon.

Bien malchanceux les patients nécessitant des soins en ce vendredi 13, proclamé journée “santé morte”. Un appel à la grève des cinq principaux syndicats invite l'ensemble des professionnels de santé à cesser leur activité, pour protester contre le projet de loi Santé de Marisol Touraine.

Le personnel soignant veut accentuer la pression, notamment sur la généralisation du tiers payant, alors que le texte sera examiné en deuxième lecture par l'Assemblée nationale lundi prochain.

Une mobilisation particulièrement suivie en Rhône-Alpes

De nombreux cabinets garderont porte close ce vendredi. Représentant régional du syndicat Unof, le docteur Yannick Frézet annonce "une sale journée pour la région lyonnaise" avec "des actions un petit peu partout" autour des deux pôles de mobilisation que seront les métropoles de Lyon et Grenoble.

"La grève s'annonce assez suivie en région", selon Yannick Frézet, qui évoque une mobilisation de 70 à 90 % du personnel soignant, selon les premiers échos. Des opérations escargots sont également annoncées sur les routes, en périphérie et dans le centre-ville de Lyon, dès les premières heures du jour.

De son côté, la ministre assure que toutes les dispositions ont été prises pour garantir l'accès aux soins des malades, et leur continuité. Les opérations prévues dans les cliniques privées seront par exemple redirigées vers des établissements publics. Mais la mobilisation pourrait durer au moins jusqu'à lundi et la manifestation nationale prévue à Paris. Pourtant, Yannick Frézet l'assure, les patients se montrent compréhensifs et même "concernés" par ce combat.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut