Les urgences de Lyon Sud en grève ©Oriane Mollaret

Grève des urgences : la proposition de loi d'un député lyonnais

Cyrille Isaac-Sibille, député de la 12e circonscription du Rhône, présentait ce vendredi 6 septembre aux grévistes des urgences de Lyon Sud sa proposition de loi pour désengorger les urgences.

Le député de la 12e circonscription du Rhône Cyrille Isaac-Sibille, oto-rhino-laryngologiste de formation, a peut-être trouvé une solution pour désengorger les urgences. Il propose la création de points d'accueil immédiats pour les patients les moins urgents. "Sur place, on retrouverait le plateau minimum, de quoi faire des radios ou des sutures, expliquait-il au Progrès. Les patients payeraient leur consultation à l'acte comme ils le dont dans la médecine libérale." Le député était donc aux urgences de Lyon Sud ce vendredi 6 septembre, pour présenter son projet aux soignants. Celui-ci sera examiné le mercredi 11 septembre prochain par le bureau de l'Assemblée nationale. En cas d'avis favorable, il pourrait être présenté aux députés cet automne.

Si la direction s'est montrée enthousiaste, l'engorgement des urgences est loin d'être la seule raison à la grève actuelle des urgences. Les grévistes réclament aussi de meilleurs conditions de travail, avec entres autres une revalorisation de leur salaire, la titularisation des contractuels et le refus de la déréglementation de leur temps de travail.

Au 6 septembre, 249 services d'urgence étaient en grève sur l'ensemble de la France d'après le collectif inter-urgence. Celui-ci appelle à une grève nationale ce mardi 10 septembre, soutenu par le syndicat SUD.

à lire également
raffinerie de Feyzin
Des salariés de la raffinerie de Lyon Feyzin sont toujours en grève et la production à l'arrêt depuis plus d'un mois. La pénurie de carburants qu'ils attendaient pour pouvoir peser dans les négociations n'est jamais arrivée. Ce mardi matin, un nouveau blocage est en cours. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut