bus, TCL, Lyon, transports en commun
Bus C13 sur le pont Lafayette. @WilliamPham

Grève dans les TCL à Lyon mercredi : le réseau fermé après 19h30, pas de métro D de la journée, tout ce qu'il faut savoir

L'intersyndicale TCL est vent debout contre le projet d'allotissement dans les TCL et a lancé un appel à la grève pour la journée du mercredi 9 février. La grève est très suivie. Le réseau ne fonctionnera mercredi qu'entre 6h30 et 19h30, avec de grosses perturbations. Pas de métro D de la journée, ni de métro C, ni de T1, de T5 ou encore de T7. Le point.

La grève contre le projet d'allotissement dans les TCL est très suivie à Lyon ce mercredi 9 février.

Lyon Cap' vous a proposé ces derniers jours plusieurs articles sur cette grève :

Selon nos informations,

  • le réseau TCL ne fonctionnera mercredi que de 6h30 à 19h30. Aucun bus, aucun tram, aucun métro après 19h30.
  • pas de métro D de la journée
  • pas de métro C de la journée
  • pas de tram T1
  • pas de tram T5
  • pas de tram T7
  • de nombreuses lignes de bus très perturbées, certaines ne fonctionneront pas
  • les lignes T2, T4 et T6 très perturbées

Le détail des perturbations mercredi sur le réseau TCL à Lyon à retrouver ICI


Pourquoi cette grève ?

L'ensemble des syndicats dans les TCL sont furieux contre le projet d'allotissement. Pour résumer, depuis 1993, et au moins jusqu'à mi-2024, le Sytral délègue à un seul et même opérateur l’exploitation de tout le réseau TCL, à travers une délégation de service public (DSP). Cet opérateur, c'est Keolis. Keolis Lyon, une entreprise privée de 4500 personnes.

Pour le prochain appel d'offres, le Sytral souhaite ouvrir la possibilité à un projet d'allotissement (le fait de grouper des "marchandises" en lots), un projet qui pourrait répartir les modes de transports selon plusieurs lots (par exemple un lot "métro", un lot "bus" etc..) avec ainsi l'arrivée possible de plusieurs opérateurs selon le mode de transport (métros, bus, trams etc...). "La réflexion sur l’opportunité d’un allotissement pour le réseau TCL se traduira par une décision lors du conseil d’administration du 10 mars prochain (en 2022)", explique le Sytral.

Un socle social proposé par le Sytral... mais

L'intersyndicale TCL est vent debout contre ce projet d'allotissement. "On est contre l'allotissement, complètement contre. On ne voit pas pourquoi on allotirait un réseau historique comme les TCL, pour ne rien gagner", explique notamment la CGT. Face aux (vives) inquiétudes, le Sytral, présidé par l'écologiste Bruno Bernard, également président de la Métropole de Lyon, a réagi et "entend proposer une réponse à la hauteur des enjeux : un socle social qui garantira à tous les salariés la continuité de tous leurs acquis et droits sociaux". "Les élus du SYTRAL sont déterminés à protéger les salariés du réseau face à toute remise en question de leurs droits", ajoute le Sytral. Bruno Bernard, le président du Sytral et de la Métropole de Lyon, ajoute que "dans le cadre du futur appel d’offre, la concurrence doit s’exercer mais elle ne se fera pas au détriment des salariés. Les rémunérations, acquis, usages doivent être garantis".

Le socle social ? "On n'y croit absolument pas" ? souligne la CGT TCL. "Juridiquement, je ne vois pas comment ils vont faire pour imposer ça aux entreprises repreneuses. Il n'y a absolument rien dans les textes qui promet ce genre de chose. Ca n'existe pas dans les textes", ajoutent-t-ils, déplorant "un discours très joli, un discours politicien. Nous, on ne peut pas se contenter de ça". La grève sera donc très suivie mercredi.

Lire aussi : Lyon : "il y aura beaucoup de grévistes", les syndicats pas convaincus par le "socle social" du Sytral, explications

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut