Greffe de foie : la décision des HCL passe mal à la Croix-Rousse

Ce mercredi, des membres de l’équipe médicale du centre hospitalier de la Croix-Rousse seront en grève. Ils protestent contre la fermeture de son centre de transplantation hépatique, décidée par la gouvernance des Hospices Civils de Lyon.

Le bras de fer a commencé le 23 octobre dernier, alors que la gouvernance des Hospices Civils de Lyon annonce la fermeture prochaine du centre de transplantation hépatique (comprendre greffe du foie) de l’hôpital de la Croix-Rousse, pour le transférer vers l’hôpital Edouard Herriot.

Une décision "brutale et rigide", selon l’équipe médicale, qui se mobilise depuis cette annonce. Une pétition a été lancée, une page Facebook créée, et le personnel a organisé plusieurs évènements pour rallier les citoyens à sa cause, les informant sur la situation.

L’avenir du groupement hospitalier nord menacé

Une décision incompréhensible pour le personnel de l’Hôpital Nord, qui assure les greffes hépatiques adultes depuis des années, avec d’excellents résultats. Selon l’Agence de Biomédecine, le centre de la Croix-Rousse se positionne à la seconde place des centres français en terme de taux de réussite des transplantations, et en 5e position en terme de nombre de greffes effectuées. Des résultats permis par la mise en place, depuis 10 ans, d’une chaîne de soins spécifiques autour du foie.

En remplacement du centre de transplantation hépatique, la gouvernance propose que l’acte chirurgical isolé de la greffe soit réalisé à l’hôpital Edouard Herriot. La chaîne de soin serait donc brisée, et "les patients atteints d’une maladie du foie seront les premiers à [en] pâtir", selon l’équipe médicale. Elle s’inquiète également de l’avenir du groupement hospitalier Nord, dont le traitement des défaillances hépatiques est "l’épine dorsale".

"Une interprétation à charge contre l’hôpital de la Croix-Rousse"

La gouvernance des Hospices Civils de Lyon ferait reposer sa décision sur un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales, publié le 20 octobre dernier. Si l’équipe de l’Hôpital de la Croix-Rousse dit contester ce rapport "sur le fond comme sur la forme", elle remarque que les recommandations ne font aucune mention du lieu où devrait se situer le centre. Dans sa pétition, elle accuse la gouvernance d’avoir interpréter le rapport de façon "partisane, totalement à charge, comme depuis 20 ans, contre l’hôpital de la Croix Rousse".

La pétition lancée comptabilise à ce jour 5181 signatures. Pour continuer de faire entendre leur protestation, les médecins et soignants de l’hôpital Croix-Rousse ont déposé un préavis de grève ce mercredi 13 décembre. Une journée d’action est organisée à cette date, avec une descente au flambeaux de la Croix-Rousse jusqu’au siège des Hospices Civils de Lyon.

Jusqu’en 2011, les hospices civils de Lyon comptaient deux services de transplantation hépatiques, l’un à la Croix-Rousse et l’autre à Edouard Herriot. Les services avaient alors fusionné, pour être assurés entièrement à la Croix-Rousse.

à lire également
Cette pâte à malaxer élastique et gluante est très prisée des enfants et des adolescents. A l’approche de Noël, les autorités dénoncent à nouveau la toxicité du produit qui pourrait provoquer de graves lésions.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut