La mobilisation des gilets jaunes a commencé ce vendredi à Nice (VALERY HACHE / AFP)

Gilets jaunes, les rassemblements et perturbations à Lyon et dans le Rhône

Comme partout en France, ce samedi sera marqué à Lyon et dans le Rhône par la mobilisation des "gilets jaunes" contre l'augmentation des prix de l'essence. Beaucoup de rassemblements annoncés, mais peu ont été déclarés en préfecture.

Quelque 1500 actions prévues dans toute la France Et des premeirs rassemblements parisiens qui s'organisaient dès 6h30 ce amtin. C'est e jour J pour les "gilets jaunes" qui veulent faire entendre leur opposition aux augmentations annoncées du prix de l'essence, début janvier, ce samedi 17 novembre. Ils exigent pêle-mêle la baisse des tarifs de l'essence et des amendes routières, l'augmentation des salaires et des pensions retraites. Plus généralement les automobilistes en colère demandent l'écoute du gouvernement. Ce samedi matin, la pétition en ligne à l'origine de la mobilisation avait atteint 860.000 signatures. Une mobilisation hors de tout cadre syndical et politique, même si les tentatives de récupération ont fleuri cette semaine.

Seuls quelques centaines de rassemblements ont été déclarés en préfecture dans le délai légal de trois jours avant la mobilisation.Une seule dans le Rhône. Il s'agit de celle de Givors,  à la fois soutenue par la maire PCF de Givors, Christiane Charnay, et l'élu RN Antoine Melliès. Christophe Castaner et Edouard Philippe ont évoqué en fin de semaine le "risque sécuritaire" et rappelé que la loi s'appliquerait. Loi qui fait encourir aux organisateurs d'une manifestation non déclaré une peine de six mois de prison et 7 500 euros d’amende. Le délit d'entrave à la circulation peut quant à lui être punit de deux ans de prison, 4 500 euros d’amende et retrait de six points sur le permis de conduire.

La carte des perturbations à Lyon

Dans le Rhône, les forces de l'ordre, dont on ignore le dispositif de mobilisation, annoncé important, seront attentives aux infractions routières a indiqué la préfecture du Rhône. Elles pourront aussi intervenir si "d’éventuelles situations de blocage entraînant de graves perturbations venaient à se produire". "Le préfet du Rhône rappelle que si le droit de manifester est un droit fondamental, il doit se concilier avec la liberté d’aller et venir et la préservation de l’ordre public, écrit la préfecture. Les organisateurs et les participants des diverses manifestations pourraient voir leurs responsabilités civile et pénale engagées en cas d’accident, de troubles graves à l’ordre public ou de toute action qui mettrait en péril la sécurité des personnes et des biens, y compris celle des manifestants eux-mêmes."

Dans le centre de Lyon, des rassemblements sont prévus à Bellecour et Confluence. Celui organisé à Cuire prévoit de rejoindre le périphérique. Perturbations annoncée autour de l'aéroport Saint-Exupéry également alors que comme à Givors, la zone commerciale de la Porte des Alpes est visée par un rassemblement. D'autres sont prévus à Meyzieu, Genas, ou encore Greyzieu-la-Varenne. Des perturbations sont encore annoncées à proximité du Géant Casino de Villefranche-sur-Saône et de l’A47 entre Lyon et Saint-Etienne. Les département de l'Ain et l'Isère sont également concernés, comme tous ceux de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

La préfecture appelle à la prudence sur toutes ces manifestations, alors qu'une manifestante est décédée en Savoie ce matin

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut