Policier avec un lanceur de de defense LBD 40 lors d’une manifestation de Gilets jaunes à Paris © Lucas BARIOULET / AFP

Gilets jaunes : la Presqu'île de Lyon bouclée pour l'acte XIII

Interdiction de vente d'alcool et de détention de pétards, contrôles d'identité sur réquisition du procureur, présence policière renforcée pour préserver les artères commerçantes... Le dispositif de sécurité sera largement renforcé, ce samedi, à Lyon, pour l'acte XIII de la mobilisation des Gilets jaunes.

La Presqu'île mise en quarantaine. Face à l'appel des Gilets jaunes de la région à converger à Lyon, la préfecture durcit le ton. Les forces mobiles viendront renforcer celles de la police pour préserver l'hypercentre et ses artères commerçantes, en repoussant les manifestants sur les quais. La consommation de boissons alcoolisées ainsi que le transport et la détention d’alcool sur la voie publique sont interdits dans toute la ville de Lyon entre 11 heures et 20 heures. Pour éviter qu'ils ne servent de projectiles, des éléments du mobilier urbain comme les poubelles ou les conteneurs à verre vont être enlevés. "Des contrôles d’identité seront effectués sur réquisition du procureur de la République", annonce la préfecture.

"La vente, la détention et l’usage de feux d’artifice, fusées et pétards sur la voie publique, tout comme le transport et la détention de carburant en récipient portable, d’acide, et de tous produits inflammables et chimiques", seront interdits ajoutent les services de l'Etat. "Enfin, le préfet appelle à la responsabilité de tous afin que les manifestations se déroulent dans des conditions optimales de sécurité", écrit la préfecture. Pour s'en assurer, la cellule de pilotage de la préfecture, avec accès au réseau de vidéosurveillance de la ville (lire ici), sera évidemment sur le qui-vive.

Gilets jaunes  : à quoi sert l'hélicoptère qui survole Lyon  ?

à lire également
La préfecture du Rhône a décidé d’interdire ce samedi les manifestations sur un périmètre élargi autour de la rue de la République. Dans un tweet, le préfet a rappelé que tout contrevenant s’exposait à 135€ d’amende.
1 commentaire
  1. FEFI - 9 février 2019

    Pas drôle, mais ne pas être en jaune pour les LDB ou grenades, et il vise les pieds? celui sur la photo?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut