Georges Képénékian confirme, il sera le 1er adjoint de Collomb à Lyon

S'adressant à la presse sur la démission de Gérard Collomb du ministère de l'Intérieur, ainsi que de la sienne du poste de maire de Lyon, Georges Képénékian a confirmé quel serait son avenir.

Ils avaient un accord moral : si Gérard Collomb revenait à Lyon, Georges Képénékian lui rendait son poste de maire. Ce mercredi, celui qui a annoncé sa démission hier soir en parallèle de celle de Gérard Collomb confirme qu'il sera toujours présent dans un exécutif remanié.

Un conseil municipal extraordinaire sera organisé d'ici une quinzaine de jours à Lyon pour élire Gérard Collomb comme maire, mais aussi un nouvel exécutif. Georges Képénékian a expliqué aux journalistes qu'il redeviendrait 1er adjoint. Au moins un membre de l'exécutif actuel devrait donc partir, le nombre de conseillers étant limité. Dernier arrivé en date, Loïc Graber avait hérité de la culture, ancien poste de Georges Képénékian.

Lire aussi :

Képénékian sur Collomb  : "cette démission ne s'est pas faite comme ça"

à lire également
Véronique Trillet-Lenoir, entourée de David Kimelfeld et François-Xavier Pénicaud.
Une vingtaine d'élus du Rhône de la République en Marche se sont réunis ce matin pour présenter un manifeste pour les Européennes de dimanche. Au total, 122 élus du département ont signé cet appel à soutenir la liste Renaissance.
1 commentaire
  1. Galapiat - 3 octobre 2018

    En démocratie, démission de l'ensemble du conseil, puis les lyonnais retournent au urnes. Mais les tenants des manettes ne veulent pas courir le risque.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut