Gaci reste à distance

Je m'occupe exclusivement du culte. Si à chaque fois que quelqu'un est arrêté... Ce n'est pas de mon ressort ! Il y a d'autres associations vers qui ils peuvent se tourner, comme la Ligue des Droits de l'Homme. Moi je ne vais pas m'aventurer pour des personnes que je ne connais pas personnellement." Gaci tient seulement à dédouaner la mosquée villeurbannaise de la rue Pasteur : "J'ai eu une longue discussion avec le président de l'association suite à l'expulsion de leur imam. Il m'a alors clairement dit qu'il avait pris ses distances, qu'il ne voulait pas être mêlé à tout ça... Il était prêt à démissionner, il m'a semblé sincère. Je crois que depuis cette date l'association fonctionne comme toutes les mosquées. Il n'y a pas de problèmes. La mosquée n'a rien à voir avec les arrestations, même si certains, à titre individuel, pouvaient s'y rendre pour prier."

Lire aussi :

Terrorisme : soupçons sur des commerçants turcs de Bron

Cemalettin Kaplan, le 'Khomeiny de Cologne'

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut