Foot : Lyon - La Duchère évoluera bien en National 2, une décision difficile à accepter pour le club

Les derniers espoirs du club de foot de Lyon-La Duchère de figurer en National pour la saison 2021-2022 se sont éteints, mardi 3 août, lors de la confirmation par le Conseil d’État de la relégation du club. Une décision difficile à accepter pour le président du club, qui veut désormais regarder vers l’avenir et la saison de National 2 qui débute le samedi 7 août.

Après avoir terminé dernier du championnat de National en 2021, il n’y aura finalement pas de miracle pour l’équipe de foot de Lyon - La Duchère, qui évoluera cette saison en National 2. Le passage du dossier du club devant le Comité national olympique et sportif Français (CNOSF), pour demander une conciliation et la réintégration en Nationale 1, et l’étude de la question par le Conseil d’État n’y auront rien fait. "Le Conseil d’État s’est prononcé et il faut respecter les procédures", estime le président du club lyonnais, Jean-Christophe Vincent. 

Néanmoins la décision et la manière dont se sont déroulées les choses lui restent en travers de la gorge, "nous étions convaincus qu’il y avait matière à contestation, mais nous n’avons pas du tout été entendus", regrettait-il au lendemain de la décision du Conseil d’État. 


"La moindre des choses quand un problème se pose c’est de nous respecter et de dialoguer avec nous. Ce n’est pas de faire comme si nous n’existions pas, c’est nous le football en fait, ce n’est pas eux là-haut", Jean-Christophe Vincent, le président de Lyon - La Duchère


Dans cette affaire, Jean-Christophe Vincent dénonce vivement le rôle des instances du football français et leur manque de "respect". Selon lui, à aucun moment il a été possible d’installer un dialogue avec les dirigeants de la Fédération française de foot (FFF), "nous avons écrit au président et il n’y a même pas un permanent de la fédération qui a pris son téléphone pour discuter avec nous. Ce sont des gens élus par nous sur les territoires, donc la moindre des choses quand un problème se pose c’est de nous respecter et de dialoguer avec nous. Ce n’est pas de faire comme si nous n’existions pas, c’est nous le football en fait, ce n’est pas eux là-haut". 

L’"éthique sportive" pointée du doigt

Au-delà de la décision de faire monter un club de N2 en N1 après l’annonce d’une saison blanche "dès le mois de mars-avril, et qui entérinait donc le fait qu’il n’y aurait ni relégation ni montée", le président du club du 9e arrondissement s’interroge sur "l’éthique sportive" derrière le choix du promu, le CS Sedan-Ardennes. "Ils ont décidé de faire monter le meilleur deuxième d’il y a deux ans, alors que sur la saison qui vient de s'écouler cette équipe était 12e sur 16 à l’issue des quelques matches qu’elle a pu disputer avant l’arrêt du championnat de N2. Mais ils vont chercher ça où en fait ? Il y a deux ans nous on jouait dans la première moitié de tableau de National 1, le Puy était premier relégable et Sedan était en National 2. Mais ils ont décidé de prendre la moins bonne des trois équipes à un instant T pour jouer en N1. Elle est où l’éthique sportive là-dedans ? Il n’y en a pas", déplore Jean-Christophe Vincent. 


"Hier soir c’était la déception aujourd’hui on est tourné vers notre saison de National 2, on ne va pas rester dans nos reproches", Jean-Christophe Vincent


De son avis, la FFF aurait dû tirer les enseignements de la première année du Covid-19, en 2020, et prévoir dans le règlement intérieur "une nouvelle situation exceptionnelle. À la place, ils ont décidé au dernier moment [le championnat de N2 débute ce samedi 7 août, NDLR]. C’est hallucinant. On a dû prévoir deux budgets [pour la Direction nationale du contrôle de gestion, NDLR], embaucher des joueurs tout en leur disant que l’on ne savait pas si nous allions jouer en Nationale 1 ou 2. On s’est retrouvé dans une instabilité pour préparer la saison", fait valoir le dirigeant du club. 

Retrouver la N1 au plus vite

Malgré la déception très forte qui était encore palpable dans les propos de son président, le club de Lyon - La Duchère veut désormais passer à autre chose, "hier soir c’était la déception aujourd’hui on est tourné vers notre saison de National 2, on ne va pas rester dans nos reproches", nous assurait-il. Aujourd’hui, l’objectif de l'équipe est de regagner le plus rapidement possible le championnat de National, même si la tâche ne s’annonce pas aisée au vu du niveau des clubs évoluant en N2. 


"Il y a des tas de bonnes équipes, un bon tiers d’entre elles ont le niveau pour jouer en National et il y a de nombreuses équipes réserve de grands clubs", Jean-Christophe Vincent


"Il y a des tas de bonnes équipes, un bon tiers d’entre elles ont le niveau pour jouer en National et il y a de nombreuses équipes réserve de grands clubs [comme celle de l’Olympique Lyonnais par exemple, NDLR], souligne Jean-Christophe Vincent. Les choses ne vont pas être simples, mais on a un groupe jeune et dynamique avec des joueurs qui ont envie d’évoluer au plus haut niveau, donc j’espère que cela va se traduire sur le terrain." Premiers éléments de réponse samedi 7 août, à 18 heures, avec un déplacement dans le sud de la France pour affronter l’équipe de Grasse.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut