Flash info : Manifestation anti-Besson, les pompiers de Rhodia toujours en grève

L'actualité du vendredi 22 janvier en images

 :

- Environ 400 personnes se sont rassemblées devant la préfecture contre le débat de l'identité nationale.

- La direction de Rhodia demande des excuses aux pompiers grévistes.

17 commentaires
  1. Louis DALE - 27 janvier 2010

    À Lyon, capitale de la Résistance, Hitler est de retour ! Cet Éric Besson me fait de plus en plus penser à un collaborateur au service du régime dit de l'État français. Un compliment pour les gens qui lui ressemblent. Pour l'instant, on est en plein dans la phase intimidation du pouvoir, avec la collaboration pleine, entière, de fonctionnaires de police. On passe les menottes, on met en garde-à-vue, on transmet le dossier au procureur de la République, un grand magistrat indépendant... aux ordres ! Pour l'instant, ils ne viennent pas. On ne torture pas non plus, semble-t-il, nos concitoyens. Aucun d'eux n'est pas mort à ce jour d'une compression thoracique pour avoir porté secours à un être humain. Il est louable de vouloir démanteler les trafics d'êtres humains, il le serait tout aussi de ne pas terroriser d'honnêtes gens qui n'agissent que pour des raisons idéalistes, religieuses (d'inspiration souvent chrétienne). Dans le même temps, dans la rue s'amorce une phase d'aguerrissement des jeunes faschos... Souvent fils d'émigrés (moins de trois générations comme le président Sarkozy), voire fraîchement estampillés citoyen français et fiers de leur carte nationale d'identité qu'ils viennent juste de recevoir et, si j'en crois mes profs d'histoire (et anciens Résistants) qui disaient : il n'y a pas pire nationaliste qu'un nouveau naturalisé. Puis nous irons vers des affrontements dans les rues entre groupuscules extrémistes, auxquels succéderont de grands meeting qui dégénéreront. Il y aura forcément une Résistance et tout se conclura inéluctablement par une cruelle et joyeuse épuration et des chansons ! Rien de nouveau sous le soleil. Conseil d'un ancien : soyez philosophe et votez aux élections ! Hitler est bien parti de la rue mais il n'est pas arrivé au pouvoir par des élections libres mais par une coalition parlementaire. Les élections sont encore libres en France : profitez-en ! Et puis, autant éviter une boucherie. Personnellement, je n'ai pas d'inclination à faire le veau.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut