Fichage des musulmans à la Région  : "le climat qui règne à la préfecture a permis ce genre de chose"

Le mail envoyé au Conseil Régional pour recenser les "non-chrétiens" n'est pas une "initiative individuelle", comme l'ont qualifiée le préfet Jacques Gérault et le ministère de l'Intérieur. SOS Racisme, la Ligue des droits de l'Homme (LDH), la Licra* et l'UEJF** ont tenu ce mardi 7 octobre une conférence de presse pour faire le point sur cette affaire (voir notre dossier spécial).
Chaque porte-parole a mis en évidence le "lien entre cet agissement et un certain climat qui règne à la préfecture". Odile Belinga, présidente de la LDH Rhône précise "cette préfecture s'est radicalisée en allant notamment au-delà des objectifs gouvernementaux en matière de reconduites à la frontière. Cette fois-ci, sous prétexte d'une enquête sur le terrorisme, on en vient à ficher les fonctionnaires musulmans".
Selon ces mêmes associations, le Grand Lyon et la Ville de Lyon auraient reçu le même mail, ce qui accréditerait l'idée qu'il ne s'agit pas d'une "initiative personnelle".

Plainte contre le FN
"A partir de là, il n'est pas étonnant que les seuls qui soutiennent la préfecture soient les élus du Front National", poursuit Odile Belinga.
Finalement, les associations ne déposeront plainte contre le Front national qu'en fin de semaine, certainement pour "incitation à la haine raciale". "Le temps de déterminer qui sont les auteurs de ce communiqué et si l'on peut poursuivre le groupe régional FN et son président Bruno Gollnisch", explique Loïc Rigaud de SOS Racisme. Dans l'article que nous publions le 3 octobre, Bruno Gollnisch assumait la totalité du communiqué du groupe régional du FN, qui fustigeait "l'invasion de notre Patrie et la destruction de notre culture et de nos valeurs par l'islam".
Le FN n'a pas attendu le dépôt de plainte soit effectif, pour dénoncer l' "outrecuidance et le sectarisme" de ces associations "professionnelles du prétendu antiracisme". Dans un style qui lui est propre, le FN "conseille plutôt d'exercer leurs talents contre le racisme anti-français auquel elles ne s'attaquent jamais, et qui se manifeste de façon éclatante à Romans, ville livrée à l'émeute par des bandes ethniques".
*LICRA : Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme
**UEJF Union des étudiants juifs français

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut