Fête des lumières 2016 Bellecour 1
Un espace de restauration avec des food trucks sera ouvert au public sur la place Bellecour. © Elise Anne

Fête des Lumières : à Lyon, les food trucks font de l'ombre aux restaurants

Pour son édition 2022, du 8 au 11 décembre, la Fête des Lumières se veut plus "accueillante" avec des food trucks et des bars nichés dans trois endroits de Lyon. Certains restaurateurs dénoncent une "concurrence déloyale".

Alors que la Fête des Lumières démarre ce jeudi 8 décembre, des food trucks seront installés dans certains endroits stratégiques de Lyon. Cette année, la Ville de Lyon a identifié trois endroits où les visiteurs pourront se restaurer : la place Bellecour, le parc Blandan et les Subsistances.

Pour monter ces espaces, la municipalité a fait appel à plusieurs restaurateurs : Le Cousu, Toasté, Lyon Bioressources, Christian Têtedoie, Dimitri Moullus, Kaffee Berlin et Aklé qui proposeront des produits "locaux, de qualité et durables" assure la Ville. À Bellecour, sept food trucks proposeront de la soupe, de la raclette, des crêpes, des burgers, des sandwichs ou encore des quenelles. À cela, s'ajouteront deux services de restauration rapide, Cocottes Crêperie et Les Filles, au parc Blandan, dans le 7e arrondissement. Du côté des quais de Saône, les Subsistances proposeront un bar et quatre espaces de restauration.

Des avis mitigés du côté des restaurateurs

Toutefois, l'idée n'est pas du goût de tout le monde et fait débat depuis le début de la semaine. En Presqu'île, les avis des restaurateurs sont plus que mitigés. Certains vont jusqu'à dénoncer "une concurrence déloyale" imposée par la Ville de Lyon. "On a eu les gilets jaunes, deux années de Covid, on galère depuis des mois rien que pour recruter et là on nous met une concurrence entre nos pattes. Mais que fait la Ville de Lyon ?" s'agace Annick Kadoche, responsable de Myrtillo depuis 2019.

Ce à quoi Audrey Hénocque, adjointe aux finances et grands événements à la Ville de Lyon, répond : "c'est une offre complémentaire des restaurants de la Presqu'île. Des personnes auront envie d'aller au restaurant pour être au chaud et déguster de la gastronomie française, tandis que d'autres personnes préfèrent prendre de la nourriture à emporter. Puis pour ceux qui ont envie de manger sur le pouce, autant que ce soit de la nourriture de qualité et locale."

Comme de nombreux professionnels du secteur, à l'image du chef lyonnais Fabrice Bonnot, également président de l’association des commerçants du quartier Charité-Bellecour et en pointe sur le sujet, ces restaurateurs comptent tous sur la Fête des Lumières pour remplir leurs salles. C'est le cas du restaurant Le Bistrot des 4 Chapeaux, dans le 2e arrondissement de Lyon : "je n'étais pas au courant de la présence de ces food trucks, mais une chose est sûre, tout le monde compte sur le 8 décembre pour remonter son chiffre d'affaires", précise la responsable. Chez d'autres, l'inquiétude est restée à la porte. À 48 heures d'un week-end qui s'annonce très chargé, la brasserie Bouillon Baratte affiche déjà complet pour tout le weekend.


Préparez votre parcours avec notre carte interactive de la Fête des Lumières :

Lire aussi : Notre bon plan pour profiter de la Fête des Lumières sans la foule à Lyon

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut