Ric et Gilets jaunes © Ludovic MARIN / AFP

Face aux Gilets Jaunes, des "mesures exceptionnelles" prises à Valence

Commerces fermés, mobiliers urbains retirés et évènements déplacés : une semaine après le passage d'Emmanuel Macron pour le "Grand Débat", entre 6000 et 10 000 Gilets jaunes sont attendus pour manifester à Valence.

Visiblement, l'intervention drômoise d'Emmanuel Macron face à une soixantaine d'élus le 24 janvier dernier n'a pas convaincu. Entre 6 000 et 10 000 Gilets Jaunes sont attendus ce 2 février pour manifester dans la préfecture de la Drôme. Face aux mouvements en préparation, la mairie et la préfecture ont déclenché le branle-bas de combat et estimé la présence de 10 % de casseurs parmi les manifestants auprès de France Bleu Drôme Ardèche. Depuis plusieurs jours, des centaines de potelets, poubelles et grilles aux pieds des arbres ont été scellés ou retirés par les services techniques de la ville. Devant la gare, des pavés abîmés ont été goudronné pour éviter qu'ils ne servent de projectiles. Un courrier de recommandations a été adressé aux habitants et aux commerçants de la ville et le rallye Monte-Carlo a été déplacé à une autre date. Pour la maire de la ville, Nicolas Daragon, Valence paye le prix de la "mascarade" qu'a été le grand débat dans sa ville.

Gilets jaunes  : pour Nicolas Daragon, “C’est Valence qui va payer”, samedi

 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut