école lyon accueil périscolaire
(Photo : Hadrien Jame)

Eau plombée dans des écoles à Lyon : les matériaux de construction mis en cause 

Une pollution de l’eau au plomb et au nickel avait été constatée dans cinq écoles et deux crèches lyonnaises depuis la rentrée 2023.

Depuis septembre dernier, les écoles Frida Kahlo, John F. Kennedy, Wangary Maathai, Eugénie Brazier et Audrey Hepburn, ainsi que les crèches Monbrillant et Confluence ne bénéficiaient pas d'eau potable. En cause, une pollution au plomb et au nickel dont la cause restait jusqu'alors un mystère. Après plusieurs mois d’investigation, il semblerait que la pollution provienne "des matériaux en contact avec l’eau utilisés dans la construction des bâtiments", annonce la Ville de Lyon ce lundi. 

Lire aussi : Contamination au plomb d’écoles à Lyon : le casse-tête se poursuit

Des matériaux en "conformité sanitaire" 

Dans son communiqué, la municipalité indique pourtant que les matériaux utilisés lors des travaux avaient reçu des "Attestations de Conformité Sanitaire", "nécessaires à leur commercialisation, suite à une vérification avec les constructeurs", précise-t-elle encore. La Ville et la Métropole de Lyon, ainsi qu’Eau publique du Grand Lyon ont ainsi fait remonter le problème au ministère de la Santé, en charge d’établir les conformités sanitaires des matériaux de construction. L’objectif étant "de mener des études plus approfondies et d’investiguer des cas similaires sur d’autres territoires." La mairie précise toutefois que pour l’heure "aucun résultat d’étude n’a été transmis."

Tout au long de l’année scolaire, la Ville de Lyon a procédé "à plus de 4 000 prélèvements" sur l’ensemble des bâtiments concernés, tout en leur fournissant des bouteilles d’eau potable. Au total, 70 écoles ont été testées, soit 40 % des établissements scolaires de la métropole de Lyon. Les derniers résultats indiquent qu’avec "le temps et l’écoulement de l’eau dans les réseaux, une baisse graduelle des concentrations en plomb détectées" a été enregistrée sur l’ensemble des points. La Ville de Lyon précise qu’en accord avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) les points d’eau de nouveau conformes à la norme, c’est-à-dire inférieure de 10µg/L, ont pu rouvrir avec un suivi "resserré" tous les 15 jours. 

Lire aussi : Eau plombée : une planification établie pour "tester l'ensemble des écoles" assure le maire de Lyon

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut