En 2005, Decitre implante une huitième librairie dans ce qui était alors le plus grand centre commercial d’Europe : la Part-Dieu
Article payant

Decitre, la success story d’un libraire lyonnais

SAGA INDUSTRIELLE :  Humble librairie de la place Bellecour à l’origine, Decitre fête ses 114 ans cette année, et son réseau de 10 librairies dans la région. Lyon Capitale revient sur la petite histoire de cette grande enseigne, aujourd’hui fusionnée avec le groupe Furet du Nord.

Incontournable du milieu, la librairie Decitre pèse à Lyon. Quel étudiant lyonnais n’a jamais franchi l’étroit passage des magasins labyrinthiques de la place Bellecour ? Quel parent n’est jamais venu y chercher un conseil de lecture pour son enfant ? Pour acheter un ouvrage de droit, un roman russe, un classique de la littérature française ou rencontrer un auteur en séance de dédicace, Decitre est aujourd’hui un acteur majeur du paysage culturel lyonnais. La librairie s’appuie sur ses 350 collaborateurs répartis sur 10 librairies dans la région Auvergne-Rhône-Alpes… et une librairie à Levallois, près de Paris. L’exception qui confirme la couleur très locale de cette entreprise familiale. Véritable aimant à auteurs, la librairie rouge accueille fréquemment des écrivains d’ampleur nationale, à côté des politiques et penseurs. Au total, 250 événements, rencontres et conférences sont organisés chaque année dans les alcôves de cette vieille maison fondée en 1907. Mais qu’en est-il du livre ? 100 000 titres sont référencés dans chacune des librairies Decitre et “environ 7 millions de livres vendus par an” selon Pierre Coursières, l’actuel P.-D.G. du groupe. Mais comment passe-t-on d’une humble librairie religieuse à un commerce aussi puissant ? Lyon Capitale vous raconte cette histoire.

La Belle Époque et le début des affaires

En 1907 Henri Decitre reprend la Librairie chrétienne
place Bellecour et la renomme la Librairie du Sacré-Cœur
Auraient-ils deviné que leur librairie allait devenir une institution à Lyon ? Marius Bassereau et Henri Decitre se lancent en 1907 en reprenant la Librairie chrétienne du 6, place Bellecour, ouverte depuis 1850. Première décision : changer de nom. Leur magasin s’appellera désormais la librairie du Sacré-Cœur. Les perspectives sont bonnes et le fonds de commerce fiable. Bien que la guerre menace, elle n’est pas encore d’actualité. C’est la Belle Époque, et l’on jouit à Lyon des succès liés aux progrès techniques. La ville rayonne économiquement depuis longtemps et porte en son sein de riches dynasties industrielles. Sans surprise, le lieu où il faut s’afficher est la place Bellecour, ancien centre névralgique de la vieille noblesse lyonnaise et cœur battant de la ville avec ses grands magasins. De quoi rassurer les deux entrepreneurs : Marius Bassereau n’a que 25 ans quand il se lance.

Il vous reste 78 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut