Photo d’illustration. (Photo de Cris BOURONCLE / AFP)

Covid-19 : les autotests ne sont plus vendus dans les supermarchés

À partir du 15 février, les supermarchés ne sont plus autorisés à vendre des autotests. Seules les pharmacies peuvent en vendre dorénavant.

Fin décembre, le gouvernement autorisait la vente des autotests dans les supermarchés. Une décision prise pour faire face à la forte hausse des contaminations au covid-19 en France. Fin janvier, un arrêté prolongeait cette autorisation jusqu'au 15 février. À partir de cette date, les supermarchés ne sont plus autorisés à en vendre. Pour trouver le petit test à réaliser soi-même, il faudra se tourner exclusivement vers les pharmacies.

Ce retrait des ventes coïncide avec la forte baisse du taux d'incidence sur tout le territoire français et dans le Rhône. Dans le département, il a culminé à 4648 le 22 janvier et s'élève à 1251 le 11 février.

L'autotest est un moyen pour les particuliers de contrôler eux-mêmes s'ils sont positifs au covid-19. Moins sensible que le test PCR ou antigénique, "il est utile de répéter l'autotest 1 à 2 fois par semaine pour augmenter les chances de détecter le virus au début de la maladie, c'est-à-dire au moment où le virus est le plus présent et le plus facilement détectable", explique l'État.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut