Hôpital de la Croix-Rousse @WilliamPham

Covid-19 : avant les annonces de Macron, quelle est la situation épidémique à Lyon ?

Le président de la République va prendre la parole ce mardi soir à 20h. Pour évoquer, notamment, la hausse du nombre de cas de covid-19 en France. Nouveaux cas, covid-19, vaccin, quelle est la situation à Lyon ?

A Lyon, la situation est pour l'instant sous contrôle...

Mais quelle est la situation à Lyon ? Est-ce vraiment inquiétant ?

La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire.

Le gouvernement estime que le seuil d'alerte est à 50. Dans le département du Rhône, d'après les derniers chiffres stabilisés au vendredi 5 novembre, le taux d'incidence est de 69 (les données prennent donc en compte la période entre le samedi 30 octobre et le vendredi 5 novembre). Ce taux est en moyenne de 72 à l'échelle française. Le taux est, en plus, biaisé par l'effet jour férié du 1er novembre, où moins de tests ont été effectués.

... Mais le nombre de nouveaux cas est reparti à la hausse dans le Rhône

Le taux d'incidence dans le Rhône :

  • 10 juillet : 36
  • 20 juillet : 186
  • 30 juillet : 319
  • 6 août : 301
  • 19 août : 278
  • 26 août : 237
  • 2 sept : 181
  • 9 sept : 129
  • 20 septembre : 76
  • 27 septembre : 61
  • 1er octobre : 59
  • 8 octobre : 50
  • 16 octobre : 54
  • 23 octobre : 52
  • 29 octobre : 54
  • 1er novembre : 48
  • 2 novembre : 58
  • 3 novembre : 62
  • 4 novembre : 65
  • 5 novembre 69

Stabilisé autour de 50 pendant tout le mois d'octobre, le taux d'incidence repart à la hausse dans le Rhône. Et ce depuis début novembre. Dans des proportions toutefois limitées. La hausse n'est pour l'instant pas exponentielle, pas comme au mois de juillet.

L'évolution du taux d'incidence dans le département du Rhône @SantépubliqueFrance

Les habitants du Rhône sont beaucoup vaccinés, au-dessus de la moyenne nationale

Surtout, plus de 93 % des + de 12 ans dans le Rhône sont totalement vaccinés (voir notre graphique ci-dessous). Or, le vaccin est largement efficace contre le développement des formes graves de la maladie. La situation est pour l'instant sous contrôle à Lyon et dans le Rhône. "Il y a une légère augmentation dans les prises en charge hospitalières, mais ce n'est pas significatif. On est sur une sorte de plateau. 122 personnes sont hospitalisées actuellement pour covid-19 dans le département, ce n'est pas une donnée très significative. Il y a des places vacantes dans les hôpitaux", expliquait à Lyon Capitale mercredi dernier, le 3 novembre, Philippe Guétat, le directeur départemental de l'ARS (Agence régionale de santé) dans le Rhône.

Le directeur départemental de l'ARS dans le Rhône poursuivait, toujours le 3 novembre : "La pression des malades du covid-19 sur les capacités en hospitalisation conventionnelle ou en réanimation n'est pas extrêmement forte actuellement dans le Rhône. L'expérience montre que tout cela peut évoluer très vite. Il faut rester vigilant. Mais pour l'instant, il n'y a pas d'alerte particulière dans le Rhône".

Macron devrait insister sur l'importance de la 3e dose pour les plus fragiles

En résumé, il y a, oui, une hausse du nombre de nouveaux cas de covid-19 dans le Rhône depuis début novembre. Une hausse qui n'est pour l'instant pas énorme. Et le vaccin, efficace contre les formes graves de la maladie, permet aux hôpitaux du Rhône d'être relativement peu occupés par des patients covid-19. Le président de la République, ce mardi soir, devrait insister sur l'importance de la 3e dose pour les + de 65 ans et pour les plus fragiles, l'efficacité du vaccin sur les formes graves ayant tendance, selon différentes études, à diminuer six mois après la deuxième injection chez les plus fragiles.

Lire aussi : L'épidémie de coronavirus repart-elle à Lyon ? Le directeur de l'ARS dans le Rhône fait le point dans Lyon Capitale

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut