Grand Lyon métropole Courly
© Robin Favier

Coronavirus Grand Lyon : les premiers axes majeurs de la stratégie de déconfinement

À l'approche d'un possible déconfinement le 11 mai, la métropole de Lyon a posé plusieurs axes majeurs qui feront l'objet d'une instruction sous les sept jours. Par ailleurs, la stratégie territoriale de déconfinement a été confiée à Georges Képénékian.

Suite à une réunion de la cellule de coordination et d’urgence de la métropole de Lyon, composée d’acteurs des secteurs sociaux, économiques et institutionnels du territoire, mais aussi de la santé, de la culture, l'environnement et l'éducation, plusieurs axes majeurs ont été sélectionnés et feront l'objet d'une instruction sous les sept jours. À l'occasion de cette réunion réunissant à distance une quarantaine de participants, la stratégie de déconfinement territoriale a été confiée à Georges Képénékian.

Ainsi, selon la métropole, seront instruits en priorité, sur le volet social : 

  • la réouverture rapidement et progressivement (avant le 11 mai) les Maisons de la Métropole permettre l'accès au droit des personnes isolées en période de confinement,
  • l'ouverture de nouveaux lieux d’accueil et d’hygiène pour les personnes sans-abri,
  • l'amélioration de la prise en charge des femmes victimes de violences intrafamiliales en période de confinement et l'anticipation de l'afflux vers les associations en sortie de crise,
  • un renforcement de l'accompagnement des établissements dans le rétablissement du lien avec les familles, "notamment en réfléchissant, en lien avec l’ARS, à des modalités pour permettre des visites",
  • Continuer à fournir en équipements de protection individuelle les services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD).

Le volet scolaire : 

  • la préparation de la stratégie territoriale pour la réouverture des établissements scolaires (école, collège, lycée), et des critères de priorisation du retour en classe,
  • la reprise des transports scolaires et la réouverture de la restauration scolaire,
  • la fourniture d'équipements informatiques aux étudiants,
  • un appel à la grande distribution pour l’approvisionnement de l’épicerie solidaire étudiante AGORAé (GAELIS) en produits d’hygiène pour compléter les colis de produits de première nécessité dont 750, étudiants bénéficient actuellement.

Le volet économique : 

  • faciliter la reprise des chantiers,
  • engager un travail auprès des maires pour relancer les travaux publics à l’arrêt, accélérer l’instruction des permis de construire et "exonérer tout ou partie des redevances d’occupation du domaine public pour les chantiers",
  • rétablir l’accès à l’eau et à l’électricité des chantiers,
  • travailler avec les principaux donneurs d’ordre au partage des surcoûts liés à la crise (équipements du personnel en protection, coûts liés aux pertes de productivité, etc.)
  • soutenir le secteur par la commande publique pour éviter un trou d’air en 2021 liée à l’enchaînement la crise du COVID-19 et des élections municipales. 

Pour le volet restauration : 

  • rouvrir des restaurants, notamment à midi, pour les professionnels, notamment ceux en déplacement,
  • travailler avec les maires à l’activation de leviers permettant une augmentation de l’activité après le confinement (agrandissement des terrasses, etc.),
  • travailler à l’accueil dans les hôtels pour le confinement de malades du COVID-19, notamment les personnes asymptomatiques.

Pour la culture :

  • incitation à maintenir les subventions aux structures culturelles, même pour un événement qui serait reporté,
  • réflexion sur la mise en place d’un fonds de soutien exceptionnel pour sauver les plus petites structures qui ne disposent pas de fonds importants en trésorerie,
  • alerter l’État sur le manque de visibilité des annulations d’événements et les difficultés d’accès au chômage partiel pour les intermittents du spectacle,
  • construction d'une stratégie territoriale de reprise des événements culturels

Déplacement :

  • en lien avec le Sytral, "anticiper le retour des voyageurs dans les transports en commun en période de déconfinement, mettre en oeuvre une politique visant à s’assurer du respect des conditions sanitaires".
  • augmenter les capacités de l’offre vélo (urbanisme tactique)

Enfin, sur le secteur de la proximité

  • travailler avec la Préfecture, les communes et la Chambre d’agriculture à la réouverture progressive des marchés de producteurs locaux,
  • rouvrir progressivement les déchetteries publiques.

Par ailleurs la métropole souhaite mettre en place "un suivi des fournisseurs et des prix des équipements de protection individuelle afin de lutter contre la flambée des prix". D'autres annonces devraient être faites prochainement. La prochaine réunion de la cellule d'urgence aura lieu le 23 avril. 

à lire également
Coronavirus à Lyon - police à la Guillotière
Si contrairement aux habitants de Vaulx-en-Velin ou de la Guillotière, ceux de la Presqu’île de Lyon ont pu profiter d'un grand calme durant le confinement, les nuisances sont de retour rue Édouard Herriot.
2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 18 avril 2020

    Et aux questions : où vont-ils trouver les budgets pour ces dépenses ? Et moins de recettes encore avec certaines allègements, ça va mener où ?
    Allez, on ferme tous les yeux, jusqu'au mur bien dur ! 😀

    1. Jipe - 19 avril 2020

      Quelles sont vos propositions ?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut