Couvre-feu rue de la République à Lyon / (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

Coronavirus à Lyon : le couvre-feu étendu à l’ensemble du département du Rhône

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce jeudi une extension à l’ensemble du département du Rhône des mesures de couvre-feu mises en place depuis moins d'une semaine dans la métropole de Lyon.

Alors que la situation sanitaire ne s'améliore pas dans la métropole de Lyon et que la pression hospitalière continue de se dégrader (lire ici), le Premier ministre Jean Castex a annoncé une extension des mesures de couvre-feu mises en place depuis samedi dernier dans le Grand Lyon, à l'ensemble du département du Rhône à partir de vendredi soir à minuit. Ce couvre-feu initialement instauré dans les 59 communes de la Métropole de Lyon, interdit aux habitants, sauf dérogations prévues par arrêtés, de sortir entre 21h et 6h du matin, et ce pendant au moins 4 semaines. Ce sera désormais le cas dans l'ensemble du département. “En France et en Europe, la 2e vague est là. L'épidémie progresse de façon rapide et préoccupante partout. Et nul n'est épargné. La situation est grave en Europe et en France. La circulation du virus a atteint un niveau extrêmement élevé”, a déclaré le Premier ministre Jean Castex. Et d’ajouter : “Nous verrons la semaine prochaine les effets du couvre-feu. En fonction des résultats obtenus, nous réévaluerons le dispositif pour éventuellement le durcir pour sauver des vies et protéger la santé de nos concitoyens.”

Il est interdit de se déplacer, sauf pour les exceptions suivantes : 

  • pour un déplacement pour raison médicale 
  • pour un déplacement pour raison professionnelle (il faudra alors fournir une attestation de votre employeur) 
  • pour aller rendre visite à un proche en situation de dépendance 
  • si un train ou un autre moyen de transport arrive ou part après 21 heures 
  • pour sortir son animal de compagnie

Dans tous les cas, pour chaque exception, une attestation de déplacement dérogatoire est obligatoire. Cette attestation sera valable pour un déplacement d'une durée d’une heure, à l'exception d'une raison professionnelle. Tout contrevenant s'expose à une première amende de 135 euros et une deuxième de 1500 euros en cas de récidive. En cas de double récidive, la peine pourra être de 6 mois d'emprisonnement et 3 750 euros d'amende.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut