(Photo by GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Coronavirus à Lyon : comment évolue le taux d’incidence ?

Dans le Rhône, le taux d'incidence est actuellement le deuxième plus élevé de France.

Selon les derniers chiffres de Santé Publique France, le taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre de cas positifs pour 100 000 habitants est actuellement de 868,9 dans le département du Rhône au 26 octobre. Le 2e total le plus élevé de France derrière la Loire où le taux d'incidence est de 1098,9 pour 100 000 habitants. 

Dans le Rhône, ce taux d'incidence était de 8 pour 100 000 au milieu de l'été. Au 1er septembre il était déjà passé à 114,5, puis à 202,3 au 1er octobre avant de s'envoler à partir du 5 octobre où il est passé de 234,3 à 395,3 en une semaine, puis à 618,4 la semaine suivante pour atteindre 868,9 aujourd'hui. 

Pour le moment aucune baisse ou stagnation n'est apparu dans les progressions de la courbe du taux d'incidence, faute de quoi, la pression hospitalière a peu de chance d’amorcer elle aussi une décrue. Les premiers effets du confinement mis en place depuis ce vendredi sont attendus d'ici une quinzaine de jours. 

3 commentaires
  1. Limas69 - ven 30 Oct 20 à 14 h 59

    Courage aux personnels hospitaliers ! Espérons que ces épisodes fassent prendre conscience au gouvernants qu'ils faut revaloriser vos métiers, les rendre attractifs, et embaucher !!!

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - ven 30 Oct 20 à 15 h 09

      Le commerce et l'économie monétaire sont prioritaires, je vous le rappelle.

      Signaler un commentaire inapproprié
  2. serena - ven 30 Oct 20 à 19 h 01

    Et si vous disiez la vérité pour une fois ? Le taux d'incidence, ce n'est pas le nombre des "cas positifs" (qui, rappelons nous bien, ne sont pas des malades, et pire, sont comptabilisés à chaque fois que le test est positif) pour 100000 habitants, mais bien le nombre de personnes hospitalisées ou en réanimation. Et là, il est infiniment plus bas : 81 pour cent milles habitants. Le réel problème, c'est que des lits continuent à être supprimés,et que tout soin efficace est tout simplement interdit. C'est là qu'est le scandale, et les vrais coupables, ce sont les politiciens

    Modéré

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut