Hopital Édouard Herriot Pavillon H © Tim Douet

Coronavirus à Lyon : 35 000 masques par jour utilisés aux HCL, pour l'instant

Si certains commencent à compter le nombre de masques nécessaires en millions, voire parler d'un milliard, c'est parce que la demande explose dans les hôpitaux comme aux Hospices civils de Lyon. Les chiffres se sont envolés depuis le début de l'épidémie de coronavirus COVID-19.

Tous les jours, les hospices civils de Lyon (HCL) utilisent 35 000 masques chirurgicaux. Avant le début de l'épidémie de coronavirus COVID-19, les HCL n'en utilisaient "que" 7 500. Si le chiffre peut déjà paraître élevé, il devrait être amené à augmenter encore.

Cette consommation "a déjà été ajustée et sera renforcée au fur et à mesure de la progression de l’épidémie et du développement des secteurs accueillant des patients atteints du Covid-19, autant que possible en fonction de l’état des stocks", expliquent les HCL qui remercient également tous ceux qui ont déjà fait des dons de masques.

"Par ailleurs, les HCL se préoccupent également de l’approvisionnement d’autres équipements tels que les surblouses ou les lunettes de protection. Pour tous ces produits, tous les dons ou propositions de fabrications industrielles restent les bienvenus", concluent les HCL.

Toute personne ou entreprise qui souhaite apporter de l'aide pour contacter les HCL via une adresse courriel dédiée :  aide-covid19@chu-lyon.fr

à lire également
Le bilan n'est pas forcément mauvais ce mardi soir dans les hôpitaux de la région. Oui, il y a plus de patients hospitalisés des suites du covid-19. Mais une légère hausse, bien inférieure à celle enregistrée au printemps. Pour le moment.
3 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 30 mars 2020

    Avec la page de lyoncapitale /politique/gerard-collomb-le-premier-employeur-de-lyon/
    on apprend que les HCL, c'est 23 000 salariés. Sachant que même les administratifs sont essentiels au bon fonctionnement du personnel en 1ère ligne, ça fait 1,5 masques par jour.
    Sachant que les masques efficaces durent 3 heures et après sont rendus inefficaces par la transpiration interne entre autres... et que les journées de travail de ceux en 1ère ligne n'est pas de seulement 5 heures, je vous laisse faire le calcul sur la protection effective.

  2. couzon - 30 mars 2020

    à Abolition_de_la_monnaie : tout le monde n'est pas affecté aux soins du coronavirus.

    Je suppose que dans le pavillon qui soigne les fractures par exemple, l'utilisation n'est pas la même.

    1. Abolition_de_la_monnaie - 30 mars 2020

      Comme je l'ai dit, même une personne que l'on croit "inutile à protéger" est utile dans un hopital pour son bon fonctionnement. Donc, NON, soigner une fracture et repartir avec le Corona ou après l'avoir transmis est totalement nocif.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut