Une école primaire
©Tim Douet

Coronavirus : 160 élèves testés positifs lors des 7 derniers jours dans l'académie de Lyon

Selon un bilan arrêté jeudi 3 novembre à 13h, 160 élèves ont été testés positifs au Covid-19 dans les établissements de l'académie lyonnaise sur cette période.

Ce vendredi, l'Académie de Lyon (Ain, Loire, Rhône) a fait un nouveau point concernant la situation sanitaire dans les établissements scolaires de la ville.

Sur la semaine allant du jeudi 26 novembre au jeudi 3 décembre à 13h, heure à laquelle les données ont fini d'être récoltées, 160 élèves ont été testés positifs au coronavirus sur l'ensemble des écoles, collèges et lycées, publics et privés, qu'englobe l'académie. Cela représente 0,03 % sur un total de 638 000 élèves recensés au sein de ces établissements.

De plus, parmi les 44 481 enseignants, 15 ont également été testés positifs sur cette même période, pour un pourcentage là aussi équivalent à 0,03 %.

Il faut par ailleurs noter qu'aucun établissement n'est fermé sur l'ensemble de ces départements.

4 commentaires
  1. PAUL Gabriel - ven 4 Déc 20 à 16 h 48

    Bonjour
    Mesure sans valeur. Des milliers d'élèves on put être positif et redevenir négatif au bout de quelques jours sans avoir étés testés.
    D'autres sont naturellement protégés. S'ils ont étés en contact entre la rentrée de septembre, et le trois novembre, le virus n'a pas pus se reproduire grâce à leur système immunitaire plus performant que les personnes plus âgées.

    1. Abolition_de_la_monnaie - ven 4 Déc 20 à 18 h 00

      Toujours votre propagande à dire "le Covid c'est pas si grave !" ?

      Toujours pas compris que plus il circule et plus ceux qui font tout de même attention risque de le chopper ? Le virus tient jusqu'à 28 jours sur certaines surfaces. Je vous laisse comprendre l'effet exponentiel...

      1. Lyon_69 - sam 5 Déc 20 à 7 h 11

        Pourquoi pas 6 mois pendant que tu y es !
        Arrêtons de raconter des conneries en permanence !
        Merci !

  2. laffreuxcomplotiste - sam 5 Déc 20 à 13 h 30

    Votre article et la situation actuelle m'inspire plusieurs reflexions:
    - tout d'abord sur la forme: alors qu'une infime proportion (160) de jeunes sont déclarés positifs, vous titrez bien sûr sur les 160 cas positifs sur 638 000 élèves de l'académie. Ceci permet de continuer à maintenir l'ensemble de la population dans une peur archaique (celle de la Mort!) . Alors qu'un taux RIDICULEMENT BAS de 0.03% d'incidence équivaut surement au taux de personnes qui ont des rhumes/angines chaque année à la même époque!
    Et encore ces 160 positifs sont peut être encore exagérées étant donné le nombre de "faux positifs" dû aux méthodes d'amplification des tests PCR.
    - Mais en ayant cette position que j'exprime, je vais surement etre censuré par vous et taxé de "dangereux complotiste, de conspirationniste" par le systeme médicatico-politico-industriel ". Cette notion très floue et à géometrie variable est bien pratique pour le système en place, car elle effraie et maintient durablement dans le PEUR les "honnetes gens" et met indistinctement dans le meme sac:
    -des gens raisonnables de la Science (non inféodés à Big pharma et aux Ordres des médecins et des Académies, mais qui explore des voies alternatives à la Science Officielle et peu couteuses pour l’Assurance Maladie ), ET de la Vraie gauche (non corrompue, non noyautée par les lobbys,"non caviar-non sociale-libérale" et écologiste non cynique- mais qui n'ont pas droit à la parole dans les medias mainstream),
    -les gens d'extreme-droite (dont Macron se rapproche dangereusement pourtant par ses actes ) et
    -les terroristes islamistes (qui eux, ne sont pas des enfants de coeur - on l'a vu récemment avec leurs macabres actes et surtout qui veulent vraiment renverser la République ).
    Cet amalgame et cette censure des medias mainstream est particulièrement insupportable!
    Pourtant il est bien pratique car, sous couvert de supposées actions de protections sanitaires par le "Père de la Nation ", qui s'adresse à nous tous les mois pour nous indiquer comment vivre dans chaque acte de notre vie quotidienne et intime, se cache en fait une confiscation de toute idée, opinion politique et scientifique un tant soit peu divergente de la pensée unique dominante en France et dans le monde.
    C'est donc un glissement très préoccupant vers une dictature rampante orchestrée par les élistes politiques et médiatiques mondialisées et les multinationales (dont on connait la porosité intellectuelle, les larges convergences de vue et de liens d'intéret).
    En conclusion, on se dirige donc rapidement vers un monde du type de ceux décrits dans les chefs d'oeuvre d'anticipation que sont 1984 et le meilleur de monde!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut