Marché

Confinement : une pétition pour rétablir les marchés à Lyon

Les signataires demandent à Gérard Collomb de rouvrir les marchés lyonnais, ce que le maire de la ville ne semble pas décidé à faire.

Une pétition adressée au maire de Lyon Gérard Collomb (ici) a été lancée par Pascal Serre, le président de l'association Mon marché Mon plaisir, pour rétablir les marchés ouverts dans la ville. Des marchés interdits par principe depuis le 23 mars dernier qui peuvent malgré tout faire l'objet de dérogation sur demande du maire, comme c'est le cas à Villeurbanne.

À Lyon, les clients recherchent avant tout des produits de qualité, privilégiant les circuits courts,notamment en se fournissant directement auprès des producteurs (maraîchers, fromagerie, boucher, charcutier, boulanger, etc.). Les grandes surfaces et supermarchés sont incapables de proposer le même type de produits que l’on retrouve actuellement sur nos marchés lyonnais tout simplement parce qu’ils n’en maîtrisent pas le savoir-faire.Nous souhaitons rouvrir certains marchés lyonnais, en respectant les nouvelles normes sanitaires en vigueur, avec l'aide des agents municipaux et d'appliquer les protocoles mis en place pour l'ouverture des marchés dans cette période de crise COVID-19”, estime l'auteur de la pétition. 

Dans un communiqué publié hier, la municipalité a affirmé qu'elle ne demandera pas de réouverture des marchés “Pour sauver des vies” et “prévenir tout risque de relâchement”. “À la suite d'échanges avec les services de l'État, il est apparu que les conditions restrictives imposées d'organisation des marchés, de circulation des clients, d'encadrement des pratiques de vente et leur contrôle seraient particulièrement difficiles à mettre en oeuvre et ne permettraient pas de se prémunir contre l'afflux habituel de clients connu sur les marchés lyonnais”, a par ailleurs justifié la ville de Lyon. 

Pour le moment, cette pétition a recueillit 328 signatures.

à lire également
vélos
Le Réseau Action Climat publie ce jeudi 10 septembre un sondage fait dans les métropoles de Lyon, Paris et Aix-Marseille-Provence, pour évaluer la réception des nouveaux aménagements urbains mis en place pendant la crise sanitaire. D'après les résultats, c'est un succès.
Faire défiler vers le haut