Combien de Lyonnais à la Manif pour tous ?

La promulgation de la loi n’a pas découragé les opposants au mariage et à l’adoption homosexuels. Ils sont appelés à manifester à Paris ce dimanche 26 mai.

“Nous défilerons en nombre, nous serons des milliers. On va porter un message pacifique, en étant toujours aussi déterminés. On sera là pendant tout le quinquennat de François Hollande. Le chef de l’État entendra parler de la Manif pour tous jusqu’en 2017”, nous confie avec conviction Jean-Baptiste Labouche, président de l’association En Marche pour l’Enfance et coordinateur de la manifestation à Lyon.

Des dissensions au sein de la Manif pour tous ?

Pourtant, depuis quelques heures, des voix s’inquiètent d’éventuels débordements. “Nous demanderons ensemble, dans le calme et la détermination, le retrait de la loi Taubira”, confirme un communiqué. Selon une source interne à l’organisation de l’association En Marche pour l’enfance, les organisateurs craignent des agissements des groupes d’extrême droite. “Frigide Barjot reçoit des menaces de mort de la part de ces groupuscules, voire de la part de certains d’entre nous, des catholiques très durs”, nous confie un membre de la direction d’En Marche pour l’enfance. “Ils ne sont pas d’accord sur les propos tenus par Frigide au sujet d’un contrat d’union civile, par exemple”, nous explique-t-il.

“Des milliers de manifestants de Lyon et sa région”

Le temps de la désunion a-t-il sonné ? En tout cas, un TGV spécial partira de Lyon, 500 places ont été vendues aux Rhodaniens, d’après les organisateurs. Une vingtaine de cars ont également été prévus en partance pour Paris. Selon les opposants à la loi Taubira, des “dizaines de milliers de manifestants” de Lyon et de la région participeront à la Manif pour tous. Dans un communiqué reçu vendredi soir, ils attaquent clairement le Gouvernement, “qui n’a cessé de mépriser les manifestants, nourrissant chez eux le désir de violence”. Pas facile d’expliquer la montée de violence.

“Trouver une autre forme de mobilisation”, selon Fenech

Parmi les manifestants, les députés (UMP) Georges Fenech et Philippe Cochet participeront à leur troisième mobilisation parisienne. “Il y a une mobilisation du peuple français”, martèle Georges Fenech, l’un des principaux pourfendeurs de la loi Taubira. Il estime, pour la suite, qu’il faudra trouver d’autres formes de mobilisation. “Le temps sera à la sensibilisation, il faudra faire vivre un grand débat sur la famille de demain”, annonce-t-il. Mais, au-delà de la manifestation autour du mariage gay, il considère que la marche de dimanche “sera un signe du mécontentement général autour de la politique de François Hollande”.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut