© Isacile
Article payant

Collégiens, lycéens : progresser en langues étrangères sans partir

Et si votre enfant mettait à profit ses vacances pour progresser en langues vivantes ? Même si vous n’avez pas prévu de l’envoyer en séjour linguistique ni de partir en famille à l’étranger, c’est possible ! Petit tour d’horizon des bons plans pour travailler les langues chez soi, de manière ludique.

C’est un fait, l’enseignement des langues vivantes en France n’a pas bonne presse. En cause, le manque de pratique à l’oral, l’hétérogénéité des enseignements en primaire, la diminution des heures ou les effectifs chargés, enfin la pédagogie laissant peu de place au droit à l’erreur et inhibant les élèves. Les raisons liées à l’Éducation nationale sont multiples… Pour autant, la responsabilité n’en incombe pas qu’à l’école. Si les jeunes Français ont un niveau faible en langues, c’est peut-être aussi par manque de motivation, car ils ne perçoivent pas forcément l’intérêt de maîtriser une langue étrangère dans leur vie de tous les jours. Les parents ont alors un véritable rôle à jouer pour sensibiliser leur enfant à l’importance des langues, notamment en invitant celles-ci dans leur quotidien.

Se plonger dans un bain de langage

Il vous reste 88 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Agnès Marion
"S’il vous plaît, présentez-moi la dame qui a décidé, étant parfaitement instruite, d’avoir sept, huit, neuf enfants". La petite phrase sortie d'un discours d'Emmanuel Macron prononcé le 26 septembre à New-York à propos de l'éducation des femmes et de la natalité en Afrique provoque des réactions du monde entier sur les réseaux sociaux. À Lyon, l'élue RN à la région Agnès Marion s'est fendue de son tweet. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut