La discothèque le Red Room
©google

Cinquième fermeture administrative pour le Red Room près de Lyon

La discothèque de Dardilly a fermé ses portes vendredi sous ordre de la préfecture suite à des "troubles répétés à l'ordre public".

Pas de début de saison estivale pour le Red Room : la boîte de nuit sera fermée jusqu'au 1er août. La préfecture du Rhône a prononcé ce vendredi une cinquième fermeture administrative du club, cette fois d'une durée de deux mois. Une décision qui tombe seulement trois mois après la réouverture du club suite à une fermeture de 45 jours prononcée en décembre. Fermé une fois en 2012 et deux fois en 2016 par décision de la préfecture, la boîte de nuit est régulièrement le théâtre de violence. En septembre dernier, les gendarmes étaient informés "d'une tentative d'homicide à l'intérieur de l'établissement".  La préfecture ajoutait que "l'intervention sur les lieux et notamment celle des secours s'est effectuée dans un contexte hostile".

Quelques semaines plus tard, en novembre, les gendarmes avaient également été la cible de jets de projectiles et de verres lors d'une intervention pour mettre fin à une rixe. Après la réouverture du club le 3 février dernier, de nouveaux actes violents ont entaché la réputation du club. Le 15 avril, un jeune de 20 ans installé dans le carré VIP se faisait frapper par une dizaine d'individus à coup de seau à champagne, de bouteilles et de tabourets. Le jeune homme a été hospitalisé et a porté plainte.

à lire également
Gérard Collomb en visite officielle à Lyon, en septembre 2017 © Tim Douet
Sous le feu des critiques après le meurtre d'Adrien Perez à Meylan, la première adjointe à la municipalité de Grenoble a mis en cause le refus de Gérard Collomb d'expérimenter la police de sécurité du quotidien dans sa ville.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut