Christophe Trahand 1
© Tim Douet

Christophe Trahand nous a quittés

Une grande gueule comme on les aime, râleur et exigeant, attentif et bienveillant. Avec qui les équipes de Lyon Capitale et Lyon Capitale TV avaient eu le grand plaisir de collaborer.

C’est un grand bonhomme qui vient de nous quitter, alors que l’on ne s’y attendait pas. Les équipes de Lyon Capitale et de Lyon Capitale TV ont appris la semaine dernière avec une profonde tristesse la disparition prématurée du réalisateur Christophe Trahand, avec qui elles avaient eu le grand plaisir de collaborer. Une grande gueule comme on les aime, râleur et exigeant, attentif et bienveillant. Il avait accepté de nous faire profiter de son expérience assez exceptionnelle pour nos premiers pas à la télévision. C’est lui qui était aux manettes d’On refait l’enquête, émission qui avait capté grâce à lui quelques très bons moments de télé.

Auteur d’un joli documentaire entre Paris et Beyrouth à la rencontre du trompettiste de jazz franco-libanais Ibrahim Maalouf, on lui doit aussi une multitude de retransmissions de concerts et d’événements sportifs. C’est ainsi lui qui officiait en tant que production manager dans le car-régie lors de la finale de la coupe du monde France-Italie. À la 107e minute, le réalisateur s’était retourné pour s’assurer qu’il pouvait bien diffuser la séquence, captée par une caméra isolée, montrant le fameux coup de tête de Zinedine Zidane sur le torse de Marco Materazzi…

Assez touche-à-tout, il avait fait ses premiers pas au théâtre en début d’année et avait une multitude de projets, en particulier dans l’enseignement. Tous ses univers, qui ne se connaissaient pas forcément, se sont rencontrés dans une grande émotion le 8 septembre au crématorium de Marcilloles et ont constitué une “chaîne de fraternité”, selon la tradition maçonnique, un engagement qui avait beaucoup compté pour cet humaniste curieux de tout et de tous. Nos pensées vont à ses proches, son épouse Isabelle et son jeune fils Zachary.

à lire également
Paul Comte, l’emblématique maire d’Irigny de 1980 à 1995 est décédé mardi 7 août à l’âge de 87 ans. Dans un communiqué du Grand Lyon, David Kimelfeld lui rend hommage. Paul Comte, l’ancien maire d’Irigny, est décédé à l’âge de 87 ans. En 1980, le natif de la commune avait remplacé Gilbert Billon en cours […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut